Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ouragan Irma : au moins deux morts et deux blessés graves à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, des dégâts considérables

mercredi 6 septembre 2017 à 12:27 - Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 à 19:40 Par Tanguy Bocconi, France Bleu

Les îles françaises de Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont passés en alerte grise ce mercredi soir, après le passage de l'ouragan Irma, qui a fait au moins deux morts et deux blessés graves, et causé des dégâts matériels très importants sur les deux îles.

La Guadeloupe a également été touchée par des vents violents causés par l'ouragan Irma.
La Guadeloupe a également été touchée par des vents violents causés par l'ouragan Irma. © AFP - Helene Valenzuela

Après le passage de l'ouragan Irma, Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont passées en vigilance grise, annonce Météo France ce mercredi soir. L'ouragan a fait au moins deux morts et deux blessés graves, a déclaré la ministre des Outre-Mer ce mercredi soir. Le confinement de la population est levé sur les deux îles. Dans son bulletin, Météo France recommande notamment "de rester prudent en sortant de l’endroit où vous étiez abrité" ou encore de "consolider et réparer votre habitation sans prendre de risque". Deux numéros d'informations ont été communiqués au public français. Facebook a activé la fonction "Safety Check", qui permet de se signaler en sécurité après un événement dramatique. La Croix Rouge française a lancé un appel aux dons et envoyé des renforts.

Des renforts envoyés sur place, le gouvernement se prépare au pire

L'ouragan "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", a d'ores et déjà causé des "dégâts matériels importants" sur les deux îles françaises, où le gouvernement français envoie des renforts. La ministre des Outre-mer Annick Girardin part en Guadeloupe ce mercredi soir, avec des "renforts humains et matériels", pour mesurer la situation dans ces îles frappées de plein fouet. "Je suis inquiète au vu des informations que j'ai sur les dégâts matériels, parce qu'on pense au pire dans ces moments-là et on se prépare au pire", a déclaré la ministre sur RTL. "Et j'espère que le pire ne sera pas au rendez-vous", a-t-elle ajouté, faisant état de "très gros dégâts matériels" à Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

La préfecture et l'aéroport détruits à Saint-Martin

Sur l'île de Saint-Martin, les quatre bâtiments les plus solides de l'île, dont la préfecture, ont été détruits. Plusieurs toitures de la gendarmerie se sont envolées, la caserne des pompiers est sinistrée, le réseau électrique est totalement en panne. Dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, les dégâts sont "énormes" mais "il n'est pas encore possible de s'en faire une idée", a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur des Pays-Bas Ronald Plasterk. Robin Seemengal, un journaliste, a posté sur Twitter des images impressionnantes de l'aéroport de Saint-Martin, complètement détruit après le passage de l'ouragan.

A Saint-Barthélémy, la Caserne des sapeurs-pompiers est inondée sous un mètre d’eau, les engins sont hors service, le personnel est réfugié à l’étage. Les toitures de très nombreuses habitations se sont envolées. L'île est plongée dans un black-out électrique total et la centrale EDF est devenue inutilisable. Météo-France a relevé que la mer avait "déferlé avec une extrême violence" sur les rivages, avec une "submersion majeure des parties basses du littoral".

Les habitations rustiques "probablement détruites"

Le gouvernement a activé une cellule interministérielle de crise, et une soixantaine de professionnels de la sécurité civile ont été envoyés en renfort dans les deux îles. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a expliqué que "les quatre bâtiments les plus solides de Saint-Martin ont été détruits, ce qui veut dire que les habitations plus rustiques sont probablement détruites aussi."