Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ours en Béarn : les opposants sont sur le qui-vive, le lâcher pourrait être imminent

mercredi 3 octobre 2018 à 20:56 Par Mathias Kern, France Bleu Béarn, France Bleu Occitanie, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Le lâcher des deux ourses slovènes en Béarn serait imminent, ce mercredi soir, à entendre les opposants à sa réintroduction. Ils en sont persuadés et maintiennent les opérations de surveillance sur les grands axes routiers dans les vallées. Les autorités, elles, refusent d'en dire davantage.

Des éleveurs surveillent la circulation sur la RN134 au niveau du village de Sarrance.
Des éleveurs surveillent la circulation sur la RN134 au niveau du village de Sarrance. © Radio France - Mathias Kern

Sarrance, France

Le compte-à-rebours est peut-être lancé avant l'arrivée des deux ourses slovènes, dans les Pyrénées. Les anti-ours qui continuent leurs guets, ce mercredi soir, en vallée d'Ossau et en vallée d'Aspe, comme depuis dix jours, sont convaincus que les ourses ont été capturées en Slovénie et donc que leur arrivée est imminente en Béarn. Peut-être dès cette nuit. Mais rien n'est moins sûr, car la préfecture refuse de communiquer sur le sujet. Les autorités préfèrent la discrétion pour assurer la réussite de l'opération. 

Les opposants, eux, croient savoir que des gendarmes d'Oloron sont partis à Toulouse pour escorter le convoi. Mais pour autant, rien ne confirme que le lâcher est sur le point d'être effectué. 

Avant le 20 octobre, sinon l'opération sera reportée au printemps 2019

En revanche, il est certain, selon la publication au Journal Officiel, que ces deux lâchers, doivent être effectués avant le 20 octobre. Il reste donc un peu plus de deux semaines au calendrier, sinon ils seront reportés au printemps 2019. Le périmètre y est aussi précisé, mais il est vaste, 20 communes d'Aspe et d'Ossau.

Un périmètre bouclé quelques heures avant

Dans le dossier de réintroduction, il est aussi écrit qu'il est préférable de faire patienter l’animal au moins une heure avant d'ouvrir la cage, le tout, dans une atmosphère de calme. Le site de réintroduction sera normalement loin des regards, puisque bouclé quelques heures avant le lâcher et au moins 24 heures après. Les deux animaux seront suivis à la trace, avec un équipement GPS placé sur leurs oreilles.

Depuis une dizaine de jours, des éleveurs se relaient à Sarrance, en vallée d'Aspe, pour surveiller l'arrivée des ours. - Radio France
Depuis une dizaine de jours, des éleveurs se relaient à Sarrance, en vallée d'Aspe, pour surveiller l'arrivée des ours. © Radio France - MK