Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ours : les éleveurs basques craignent une introduction en Soule qui pourrait "mal finir"

jeudi 4 octobre 2018 à 20:13 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

Une ourse slovène a été relâchée ce jeudi matin en vallée d'Aspe à Etsaut. Les pouvoirs publics promettent d'en relâcher une seconde "dans les prochains jours", sans préciser où.

Les éleveurs se relaient sur les hauteurs pour observer les hélicoptères
Les éleveurs se relaient sur les hauteurs pour observer les hélicoptères © Radio France - Bixente Vrignon

Pays Basque, France

Les barrages dressés dans les vallées béarnaises d'Ossau, d'Aspe et de Barétous n'ont rien pu empêcher. Les pouvoirs publics ont relâché une ourse slovène à Etsaut. Pourtant, dans la matinée les éleveurs basques se sont repliés sur la Haute-Soule. Nicolas Bengochea raconte : "Au petit jour on a vu un premier hélicoptère aller sur les hauteurs d'Etsaut. Il y a eu une rumeur comme quoi le second ours serait lâché sur les hauteurs de La-Pierre-Saint-Martin et là on s'est rapproché vers chez nous", puisque la commune est à la limite de la Soule. Un jeu du chat et de la souris harassant reconnaît le jeune éleveur basque, après avoir passé une nuit blanche, entre barrage et poste d'observation.

Les routes souletines se sont ornées de slogans ces dernières semaines - Radio France
Les routes souletines se sont ornées de slogans ces dernières semaines © Radio France - Bixente Vrignon

Nicolas Bengochea: "Ils jouent au chat et à la souris avec nous"

"Ça va mal finir"

Chose rare en Pays Basque, ce dossier fait l'unanimité dans le monde paysan. Le responsable du syndicat ELB-Confédération Paysanne, Panpi Saintemarie a participé à la mobilisation. Tôt jeudi matin, les éleveurs basques se sont rassemblés sur les cols, et les sommets des montagnes pour observer le ballet des hélicoptères, et guetter les véhicules qui s'approchaient des forêts. Pour le responsable syndical, "dans ce territoire où il y a encore énormément de bergers avec énormément de brebis, de vaches et de chevaux, c'est pas normal qu'on ajoute un prédateur. Qui va subir les conséquences de cette introduction ? Ce qui risque d'arriver, c'est une confrontation entre les partisans et les opposants à la réintroduction", s'inquiète Panpi Saintemarie qui conclut : "On est à la veille de problèmes encore plus grands."

Les éleveurs se ssont postés sur les hauteurs comme ici à Eskantola - Radio France
Les éleveurs se ssont postés sur les hauteurs comme ici à Eskantola © Radio France - Bixente Vrignon

Panpi Saintemarie: "y'avait des postes de guet sur tous les cols

"Quand j'ai vu les hélicos, je me suis dit : c'est pas vrai !"

Plus bas dans la vallée, on est aussi solidaire, comme le restaurateur Pierre Etchemaite au village de Larrau, il affirme ressentir "du dégoût. Laissons les ourses là où elles sont ! Ces bêtes étaient bien là où elles étaient, en Slovénie, elles demandaient rien à personne. On parle du confort animal, on défend certaines choses, et puis après..." ajoute le professionnel, fataliste. Visiblement chamboulé, il rappelle que "quand j'ai vu les hélicos tourner je me suis dit : c'est pas vrai, ça y est ils nous les mettent !"

Pierre Etchemaite: "J'ai ressenti du dégoût"

Les éleveurs craignent que les pouvoirs publics choisissent une vallée souletine - Radio France
Les éleveurs craignent que les pouvoirs publics choisissent une vallée souletine © Radio France - Bixente Vrignon