Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Paladru : le niveau du lac près de deux mètres en-dessous de la normale

vendredi 12 octobre 2018 à 18:39 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Été caniculaire et manque de précipitations ont fait baisser drastiquement le niveau du lac de Paladru. En quelques mois il a perdu un mètre soixante-dix. Si l'assèchement se poursuit, il pourrait même perdre deux mètres. Un phénomène connu mais de plus en plus fréquent.

À cause d'un été particulièrement sec, le niveau du lac de Paladru a baissé d'1m70
À cause d'un été particulièrement sec, le niveau du lac de Paladru a baissé d'1m70 © Radio France - Nicolas Joly

Lac de Paladru, France

Au bord du lac, les pêcheurs scrutent le fond de l'eau sans grande conviction. Avec une baisse du niveau de l'eau de près d'un mètre soixante-dix, les poissons cherchent la fraîcheur loin des côtes. Sylvie vient pêcher à Paladru depuis des dizaines d'années. Ce n'est pas la première fois qu'elle voit le lac dans cet état, mais elle s'inquiète pour la suite. "C'était déjà le cas l'année dernière. Si ça continue comme ça, on se demande ce que ça va donner", soupire-t-elle.

Les pêcheurs sont obligés de prendre leurs barques pour aller pêcher au milieu du lac - Radio France
Les pêcheurs sont obligés de prendre leurs barques pour aller pêcher au milieu du lac © Radio France - Nicolas Joly

Une conséquence du réchauffement climatique

"Ce qui est inquiétant ce n'est pas que le niveau baisse, mais c'est que ça arrive de plus en plus souvent", constate Jacques Guibot, le garde du lac. "L'année dernière le niveau avait baissé de près de deux mètres. C'est aussi arrivé en 2009 et avant dans les années 70. _C'est un cycle qui a l'air de s'accélérer._"

Pour le garde, cet assèchement est une conséquence directe du réchauffement climatique : "Nous avons eu un été très sec, sans perturbations. La température de l'eau a beaucoup augmenté, ce qui a favorisé l'évaporation." Il s'inquiète que ce phénomène ne soit amené à se reproduire plus fréquemment. "Le lac se remplit à nouveau avec la fonte des neiges du massif de la Chartreuse. On croise les doigts pour avoir un hiver froid, avec de la neige. Sinon, _le niveau du lac ne remontera pas, c'est sûr._"

La partie gris-clair de la berge est totalement immergée en temps normal - Radio France
La partie gris-clair de la berge est totalement immergée en temps normal © Radio France - Nicolas Joly