Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Parc éolien à Orain : le vent de la discorde

mardi 29 décembre 2015 à 8:30 Par Valentine Joubin, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Il va falloir s'habituer à elles : les éoliennes se multiplient en Côte d'Or. Une dizaine de communes du département sont concernées par des projets de parcs éoliens. Au Nord de Dijon, dans le sud de la Côte-d'Or et à l'est, à Orain, dans le Val de Vingeanne notamment. Et c'est là que ça coince.

Éoliennes, image d'illustration.
Éoliennes, image d'illustration. © Radio France - Radio France

 Six éoliennes doivent être construites à Orain, un village d'une centaine habitants. Le permis de construire a été validée. Mais une partie du conseil municipal et des riverains s'y opposent, avec notamment des pancartes devant les maisons. Ils dénoncent une pollution visuelle et sonore.

On n'en est qu'au début

Le maire Michel Borderelle, lui, dit agir pour l'environnement. Il avait du reste déjà soutenu la construction d'une centrale photovoltaïque sur sa commune, inaugurée en septembre. "On doit se débarrasser petit à petit des énergies fossiles, de l'uranium dans les centrales nucléaires donc on n'est qu'au début de la mise en place de ces nouvelles énergies."

Des emplois pour l'avenir

Une décision qui permettra aussi à la commune de bénéficier de retombées financières et fiscales, ce que ne nie pas l'élu : "ce n'est pas primordial, mais c'est un plus. Je ne sais pas combien, je ne m'y intéresse pas mais je sais que ça créera des emplois pour le futur, parce qu'à partir du moment ou les collectivités auront de l'argent à dépenser, elles feront forcément travailler des entreprises."

Et Michel Borderelle de répondre à l'argument de pollution visuelle avancé par certains de ses administrés : _"je m'opposerais à mettre des éoliennes dans le massif des Écrins, par exemple, mais nous ici notre paysage il est quelconque."  _L'avis des habitants, lui, sera entendu prochainement lors d'une enquête publique. Ce sera ensuite à la préfecture d'autoriser ou non l'implantation des éoliennes.