Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

À Toulouse, participez à une étude sur la pollution de l'air grâce à l'écorce de platanes

lundi 16 avril 2018 à 4:06 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Occitanie

Des chercheurs toulousains sont à la recherche de cobayes pour une expérience inédite : il s'agit de mesurer la pollution de l'air dans les logements.. grâce à des écorces de platanes. Leur objet d'étude : les nano-particules et leur dispersion dans l'environnement et les logements.

Les chercheurs du laboratoire Géosciences Environnement Toulouse présentaient le projet NanoEnvi au Quai des savoirs ce week-end
Les chercheurs du laboratoire Géosciences Environnement Toulouse présentaient le projet NanoEnvi au Quai des savoirs ce week-end © Radio France - Nolwenn Quioc

Toulouse, France

Faire avancer la science grâce à des morceaux d'écorce : c'est le pari un peu fou de scientifiques toulousains, qui lancent NanoEnvi, une expérience toute simple pour tenter d'en savoir plus sur les nano-particules, ces minuscules molécules que l'on connait encore trop peu. Naturellement présentes à l'état naturel, elles sont aujourd'hui présentes partout, émises par l'industrie et le trafic routier. Mais en raison de leur taille plus que microscopique, difficile de les étudier.

Chercheurs toulousains cherchent cobayes

Pour savoir comment elles se dispersent et où elles se déposent, les chercheurs toulousains du CNRS lancent donc un appel aux toulousains. Ils recherchent des habitants de quatre quartiers : le long du canal de Brienne, Saint-Aubin, les allées Jules Guesdes et le long de la Rocade et de la Garonne à Empalot. 

Quatre quartiers de Toulouse (en bleu) sont plus particulièrement ciblés par les chercheurs - Radio France
Quatre quartiers de Toulouse (en bleu) sont plus particulièrement ciblés par les chercheurs © Radio France - Nolwenn Quioc

Les volontaires vont recevoir une petite guirlande d'écorce de platane, à installer dans un coin de leur logement. 

Mélina Macouin, chercheuse au CNRS, explique le projet NanoEnvi

Les morceaux de platanes vont agir comme des capteurs et piéger toutes les particules présentes dans l'air, "les particules traditionnelles mais aussi les nano-particules, explique Mélina Macouin, chercheuse au laboratoire Géosciences Environnement de Toulouse. Les écorces de platanes sont pleines de canaux, de trous. c'est un bon bio-traceur, bio-enregistreur des particules dans l'atmosphère, en plus c'est bio-dégradable et entièrement naturel".

Des résultats personnalisés pour chaque foyer participant et une carte détaillée de la pollution à Toulouse

Au bout de 6 mois, les chercheurs vont analyser ces écorces, et les participants à l'expérience recevront les résultats détaillés sur la présence ou non de nano-particules chez eux. Toutes les données récoltées permettront de faire des cartes très précises de la dispersion de ces particules dans l'environnement. En plus des foyers volontaires, les chercheurs vont aussi étudier les écorces d'un millier de platanes présents dans les zones ciblées

Le kit d'installation comprend la guirlande d'écorce, des gants et un manuel d'explications - Radio France
Le kit d'installation comprend la guirlande d'écorce, des gants et un manuel d'explications © Radio France - Nolwenn Quioc

Les chercheurs espèrent trouver 200 volontaires pour cette expérience dans les 3 prochains mois. Si vous souhaitez participer ou obtenir davantage d'informations, rendez-vous sur le site du projet NanoEnvi.