Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de morilles cette année dans le Nord Franche-Comté

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les morilles n'étaient pas au rendez-vous cette année, notamment dans le Haut-Doubs où elles sont d’habitude très présentes. Le mois d’avril passé, la saison est aujourd’hui terminée. Le bilan est peu satisfaisant: la saison a été mauvaise, voire même très mauvaise pour les chasseurs de morilles.

Des cueilleurs de morilles
Des cueilleurs de morilles © Radio France - Rebecca Gil

Cette année n’a pas été très clémente pour les cueilleurs de morilles . Entre la bise persistante de ce début d'année et le manque de pluie , elles n'ont pas trouvé de terrain favorable pour pousser. D’autant plus que les morilles sont des sortes de champignons très sensibles selon Christian Dubourgeois, membre de la société mycologique du Pays de Montbéliard.

La météo, grande maîtresse de la chasse aux morilles

Il relativise et reste tout de même philosophe malgré tout: "on vit avec la météo, tout ce qui y est relié dépend d’elle, tout comme les fleurs, les fruits ou encore les légumes. Les cueilleurs experts comme moi ne sont pas déçus, ils se rabattent sur d’autres variétés de champignons, plus rares et donc plus intéressants que les morilles."

Mauvaise saison morilles 2015 SON

Christian Devillers tient une ferme dans le Doubs à Autechaux-Roide. Depuis plusieurs années, il est un chasseur habitué, un "cassolereux" comme on les appelle. Cette année, il n’a recueilli que 30 morilles, contre plus d’une cinquantaine habituellement . Pourtant, il reste lui aussi philosophe.

« On a beau être chercheur ou même expert en la matière, la nature a toujours le dernier mot »

Avec ces quelques morilles, il aura de quoi préparer une croute forestière ou encore une sauce aux morilles, et bien d'autres recettes"c'est bien assez pour cette année." 

  Les chercheurs d’un jour comme sa fille Hélène n’ont pas de quoi être déçus non plus: "les morilles sont tellement rares et difficiles à trouver que lorsqu’on en trouve, même une seule, on est heureux".  Trouver une morille, il n’en faut pas plus à Candice, sa fille pour avoir un grand sourire. La petite fille de 9 ans prépare en ce moment un exposé sur les morilles qu’elle présente fièrement.

Pour les "morilleurs" , ces chasseurs experts des morilles, il faudra attendre la prochaine saison au mois d’avril 2016 pour une meilleure récolte, en espérant que la météo soit plus clémente.

Mauvaise saison 2015 morilles ENRO

Choix de la station

À venir dansDanssecondess