Climat – Environnement

Pas de procédure de catastrophe naturelle à Brive, après le coup de vent du 14 février

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin mercredi 30 mars 2016 à 16:50

Quelques tuiles du toit de cette maison ont dû être remplacées
Quelques tuiles du toit de cette maison ont dû être remplacées © Radio France - Nicolas Blanzat

Les Brivistes victimes du coup de vent dans la nuit du 14 février ne pourront pas bénéficier de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Le phénomène était trop localisé et pas assez puissant pour espérer la reconnaissance.

Les habitants de Brive victimes du coup de vent impressionnant (voir photos), dans le quartier de l'avenue Léo-Lagrange, dans la nuit du 13 au 14 février ne pourront pas bénéficier de la reconnaissance de l''état de catastrophe naturelle. La mairie de Brive s'était pourtant engagée dans la démarche et avait demandé à toutes les victimes de se faire connaître. Mais, selon nos informations, après avoir eu plus de précisions sur les conditions de reconnaissance de l'état de catastrophe, il s'avère que le coup de vent n'était pas assez puissant et surtout trop localisé pour espérer la reconnaissance.