Climat – Environnement

Pas de risque de pollution de l'eau dans le sud-creusois assurent les autorités

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse jeudi 17 juillet 2014 à 10:51

Après la polémique déclenchée par le désherbage massif effectué fin juin par l'Armée, la Préfecture de la Creuse et l'Agence Régionale de Santé du Limousin ont effectué des prélèvements d'eau sur une dizaine de captages autour du camp militaire.

L'Agence Régionale de Santé du Limousin a réalisé des prélèvements ce mercredi sur une dizaine de captages d'eau autour du camp militaire de la Courtine. Une décision prise pour répondre aux inquiétudes des habitants et des élus du sud-creusois. Pour la première fois, les 26, 27 et 28 juin, l'Armée a désherbé tout autour de son camp avec des produits chimiques, un réglement de 2012 qui impose désormais ce type de désherbage. L'ARS affirme que tout est réglementaire, qu'il n'y a aucun risque de pollution des captages d'eau.Mais, elle met quand même en place des mesures de précaution.

Fabien Laleu, chef de cabinet de l'ARS du limousin

Les résultats des prélèvements devraient être connus en début de semaine prochaine. En attendant, le captage du Bouquinet est fermé sans impact sur la distribution d'eau potable. D'ailleurs, il n' y aucune mesure restriction de la consommation d'eau.L'ARS prévoit ensuite de réaliser des prélèvements tous les deux mois, sur ces captages "au moins jusqu'à la fin de l'année", en plus des analyses régulières.

Sur le papier, tout est conforme à la réglementation - Lucie Thuillet