Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Vallée de l'Arve : les vœux du maire de Passy interrompus par des habitants en colère contre la pollution

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le maire de Passy n'est pas allé au bout de ses vœux ce jeudi. Il a été interrompu par trois manifestants venus exprimer leur ras-le-bol de la pollution. La fin de l'alerte aux particules fines en début de semaine, après trente-cinq jours d'alerte, n'a pas fait baisser la colère des habitants.

La fin de l'alerte pollution en début de semaine après 35 jours d'alerte ne rassure pas les habitants de la vallée
La fin de l'alerte pollution en début de semaine après 35 jours d'alerte ne rassure pas les habitants de la vallée © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

Passy, France

La cérémonie des vœux du maire de Passy a été interrompue hier soir par 300 manifestants qui ont sifflé les élus. Malgré la fin du pic de pollution aux particules fines dans la vallée de l'Arve en début de semaine, après trente-cinq jours consécutifs d'alerte, les habitants sont en colère. Ils savent que la pollution aux particules fines n'est redescendue que temporairement. Pour eux, les élus ne prennent toujours pas les mesures à la hauteur des enjeux.

"On est obligés de faire ça", dit Gérard Decorp

" On est obligé de faire ça parce que quand on demande gentiment on ne nous écoute pas, dit Gérard Decorps, militant écologiste historique de la vallée . En ce moment on a un regain de mobilisation par le fait qu'on a beaucoup de jeunes ménages qui se sont installés sur Passy et découvrent que leurs enfants sont malades ".
Un jeune papa interpelle le maire de Passy : " J'ai une femme enceinte avec un bébé de sept mois qui a une bronchite ". Ce à quoi le maire, Patrick Kollibay, répond : " La pollution, elle, n'est pas que sur Passy ". Patrick Kollibay " trouve un peu dommage et désagréable de voir qu'une bande de manifestants qui ne sont même pas de Passy viennent semer le trouble au cours d'une cérémonie " .

A force de "c'est pas moi", on va tous crever" - une maman

Carole est venue avec sa petite fille: " Ils disent tous qu'ils n'ont pas l'autorité pour, ils se cachent derrière le "c'est pas moi, c'est pas moi". A force de "c'est pas moi", on va tous crever et nos enfants ils vont tous avoir un cancer des poumons à trente ans et là c'est inacceptable ". Les manifestants demandent plus d'aides ciblées pour les ménages modestes pour changer de cheminées, plus de transports en commun, la limitation de la circulation des camions, et la réduction des rejets industriels dans la vallée.
Mardi le préfet de la Haute-Savoie a réuni les élus et annoncé l'augmentation de l'aide aux particuliers pour changer leur ancien chauffage au bois.
De nouvelles manifestations prévues à Sallanches et Saint-Gervais.

Le reportage jeudi soir à la salle des fêtes de Passy

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu