Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pau : Entre 250 et 300 lycéens mobilisés pour le climat

-
Par , France Bleu Béarn

Le collectif "Youth for Climate" a organisé pour la deuxième fois une manifestation contre le réchauffement climatique ce vendredi à Pau. Les lycéens étaient invités à ne pas aller en cours pour marcher dans la ville et défendre leur avenir face à l'urgence climatique.

Selon le collectif, les lycéens étaient entre 250 et 300.
Selon le collectif, les lycéens étaient entre 250 et 300. - Joanna Chabas

Pau, France

Ils étaient moins nombreux que la dernière fois, sûrement à cause de la pluie. Réfugiés sous leurs parapluies ou leurs pancartes, les lycéens ont marché dans le centre-ville. Selon le collectif "Youth for Climate", en charge de la manifestation, ils étaient entre 250 et 300.  Les élèves étaient appelés à faire grève, à ne pas aller en cours, pour manifester.  

Les jeunes en première ligne

Dans le cortège, Elise, 17 ans, est en première.  Elle était déjà venue à la première manifestation en mars. Elle pense que les jeunes peuvent faire la différence. "Il y a beaucoup de gens qui nous disent que cela ne sert à rien de manifester, explique-t-elle, qu'on est en première, qu'on n'a aucun pouvoir". Mais elle reste convaincue : "Au moins on montre que l'on n'est pas d'accord et il faut que cela change".

Elise est convaincue de la force du mouvement.

Cela fait plaisir de voir que la jeunesse est capable de s'engager—Nathan. 

« C'est notre avenir qui est en jeu »

Thomas, 16 ans, est lui aussi venu manifester pour la deuxième fois. Il veut convaincre le plus de personnes possibles et surtout les jeunes.  "Nous les jeunes, nous nous retrouvons avec une planète comme une poubelle", explique-t-il. "Plein de jeunes se disent que ce n'est pas leur soucis, mais cela va le devenir dans quelques années". Mila, elle, espère se faire entendre, "il faut montrer que c'est un problème qui existe".

« C'est notre avenir qui est en jeu »

Les lycéens ont commencé leur parcours place Clemenceau puis ont marché dans le centre-ville sous la pluie. Ils se sont arrêtés devant la mairie, pour interpeller François Bayrou. Il ne leurs a pas répondu. Les lycéens ont démarré un _"clapping"_sous les fenêtres de la Mairie, avant de longer le Boulevard des Pyrénées.

Quelques gilets jaunes se sont glissés dans le cortège, pour apporter leur soutien aux jeunes. 

Beaucoup de lycéens présents promettent de revenir le lendemain, samedi 25 mai, pour la journée d'action mondiale pour le climat.