Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pendant la canicule, la ville de Paris prend des nouvelles de ses anciens

-
Par , France Bleu Paris

Depuis l'activation du plan canicule par la mairie de Paris, les 7.500 personnes inscrites au fichier "chalex" de la ville sont appelées par des agents dans un centre d'appels de Bagneux. En répondant à des questions précises, ils peuvent dire s'ils ont besoin d'aide en raison des fortes chaleurs.

Une quarantaines d'agents appellent les 7.500 personnes inscrites sur le fichier, cela représente environ 400 appels par jour et par agent.
Une quarantaines d'agents appellent les 7.500 personnes inscrites sur le fichier, cela représente environ 400 appels par jour et par agent. © Maxppp - SA

La Ville de Paris a activé le plan canicule niveau 3 ce dimanche, dès lundi, une quarantaine d'agents se relayaient pour appeler les 7.500 personnes inscrite au fichier "chalex" (chaleur extrême) de la commune, des personnes âgées surtout car la moyenne d'âge du fichier est de 84 ans. Ils sont basés à Bagneux (Hauts-de-Seine) et appellent jusqu'à 400 personnes par jour. Sous forme de roulement, chaque personne vulnérable du fichier "chalex" est appelée tous les deux jours.

Des médecins à l'origine des questions

Sur le ton de la conversation, l'opératrice Émilie poser une quinzaine de questions très précises à Joseph, un parisien inscrit au fichier : "Comment vous-sentez-vous ? bien ou un peu plus fatigué avec les chaleurs ?" demande par téléphone la jeune femme, à l'autre bout du fil, Joseph répond, comme beaucoup, qu'il va bien, qu'il a pu aller faire ses courses le matin-même." 

Toutes les questions ont été écrites par des médecins de l'hôpital Necker ou des professionnels en action sociale, sur son ordinateur, Émilie note chaque réponse dans un logiciel spécifique : "_si par exemple il nous dit qu'il a mal à tête, on va cocher "oui", dans ce cas, la page d'après sera "avez-vous eu mal à la tête avant les chaleurs?" si la réponse est "oui" on sait donc que ce n'est ps lié aux grosses chaleurs_" explique Émilie. Mais ce n'est pas à elle de déceler une urgence. C'est bien le logiciel qui s'en rend compte automatiquement, dans ce cas, une enquête de voisinage ou une intervention de médecins peut être déclenchée si la personne est en danger. 

La mairie de Paris a crée le système en 2004, juste après la canicule de 2003. Il est activé tous les ans depuis 2016, parfois même plusieurs fois par an.

Si vous souhaitez vous inscrire ou inscrire un proche sur le fichier chalex de la ville de Paris, il faut appeler le 3975 ou envoyer un bulletin d'inscription, disponible en mairie d'arrondissement ou dans les centres d'action sociale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess