Climat – Environnement

Périgueux : "la chasse est un loisir de mort"

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord samedi 17 octobre 2015 à 16:01

Ils étaient une quinzaine à Périgueux pour dire stop à la chasse.
Ils étaient une quinzaine à Périgueux pour dire stop à la chasse. © Radio France - Benjamin Fotnaine

Dix rassemblements ont eu lieu ce samedi 17 octobre en France pour dire stop à la chasse. Des manifestations organisées par des associations écologistes et de protection des animaux. A Périgueux, ils étaient une quinzaine à venir défendre leurs opinions.

La photo d'un renard avec inscrit "Je suis comme vous, un terrien qui ressent". Plus loin une autre pancarte "Chasse à courre, la honte!". Les anti-chasse se sont installés Place Bugeaud ce samedi après-midi à Périgueux pour défendre leur position et réclamer la fin de la chasse.

Si vous aimez les animaux vous ne les butez pas !

  • Anne

Autour de son cou, Anne arbore un écriteau rouge sur lequel est inscrit "La chasse y'en a marre". "Les chasseurs disent qu'ils sont nécessaires pour réguler le gibier et qu'ils aiment la nature et les animaux, mais si vous aimez les animaux vous ne le butez pas !" affirme cette Belge. Du bon sens pour ces défenseurs de la cause animale. Gérard Charollois, président de Convention Vie et Nature ajoute " Les animaux sont des êtres vulnérables. Imaginons ce que ressent une bête quand ses chairs ont déchirées par des plombs. Comme nous, un animal ressent la douleur et il ne doit pas y être soumis."

Les chasseurs ont favorisé le sanglier pour pouvoir le tirer 

  • Gérard Charollois

Sylvie est médecin et elle réfute l'argument qui consiste à dire que la chasse est nécessaire pour limiter les ravages des sangliers et des chevreuils dans les cultures. Pour elle,  le problème c'est l'urbanisation. "Parfois vous croyez être enfin dans la nature et vous tombez sur une route ou une maison. Si vous tombez aussi facilement sur des sangliers, c'est parce qu'ils sont chassés, parce que nous n'avons pas laissé assez de place aux animaux !" Gérard Charollois poursuit : "A la campgne vous n'avez presque plus de prédateurs. Il reste des sangliers et des chevreuils parce qu'il s'agit du gibier-type des chasseurs et qu'ils ont favorisé ce gibier pour le chasser! " Gérard Charollois qui prédit une disparition de la chasse d'ici 40 ans :** "Si nos politiques sont suffisamment courageux face à ce lobby féodal."

Gérard Charollois contre la chasse.