Climat – Environnement

Une caméra thermique pour repérer les fuites d'énergie chez les particuliers à Perpignan

Par Armêl Balogog, France Bleu Roussillon mardi 26 janvier 2016 à 18:54

Aperçu de l'écran de la caméra thermique
Aperçu de l'écran de la caméra thermique © Radio France - Armêl Balogog

Le quartier de la gare de Perpignan a été passé à la caméra thermique lundi 25 janvier dans la soirée. La mairie de Perpignan a invité les riverains pour les sensibiliser aux gaspillages d'énergie et notamment de chaleur. Une première dans les Pyrénées-Orientales.

Quand on parle mauvaise isolation, on pense souvent aux fenêtres. Et pourtant, l'air froid s'infiltre aussi par les prises électriques et l'air chaud s'échappe par les radiateurs. Plus étonnant encore : les murs des maisons sont parfois très mal isolés.

Invisibles à l’œil nu, ces émissions infrarouges de chaleur sont captées par la caméra thermique : pointée vers une maison, elle montre sa façade dans un camaïeu allant du noir pour le plus froid au blanc pour le plus chaud, en passant par le violet et le jaune orangé.

Reportage d'Armêl Balogog pendant les "nuits de la thermographie"

Les habitants du quartier de la gare de Perpignan et quelques curieux ont pu découvrir cet outil lundi en début de soirée, accompagnés par Chantal Gombert, adjointe au maire déléguée au quartier Ouest, et Dominique Schemla, conseiller municipal délégué au développement durable et à la gestion de l'énergie. 

Après une conférence de présentation des "Nuits de la thermographie", ils se sont promenés dans les rues alentour et ont passé quelques maisons au crible, dans un quartier qui compte nombre de maisons anciennes et qui est engagé dans le développement durable.

Les maisons passées à la caméra thermique

A chaque fois, le constat était flagrant. Par exemple, sur le flan d'une maison qui apparaissait en violet, se dessinait un grand trait jaune horizontal : le conduit de chauffage mal isolé. Autre exemple, sur la façade d'une maison, un point jaune entre les deux étages - probablement un mur mal isolé qui laisse passer la chaleur d'un radiateur. Ou encore ces deux maisons mitoyennes et identiques, l'une, isolée, en violet, l'autre, non-isolée, tout en jaune.

"Finalement on ne sait pas vraiment par où part l'énergie et grâce à ce genre de procédé on peut vraiment identifier d'où viennent les fuites et pouvoir vraiment y remédier concrètement." (Yannick)

Certains en ont profité pour demander conseil aux spécialistes présents, comme Danièle, qui comptait déjà faire de menus travaux :

"Sans penser gros gros travaux, parfois il y a des choses très simples à faire dans les appartements, (par exemple), un thermostat sur les radiateurs, des petites choses comme ça qui font baisser la facture." (Danièle)

Les riverains convaincus par la caméra thermique

Mieux isoler sa maison pour économiser de l'argent

Le but de cette opération, une première dans les Pyrénées-Orientales, était de sensibiliser les riverains, "pour essayer de rénover vos bâtiments, pour faire des économies et pour avoir un meilleur confort de vie", a expliqué Sandrine Cottineau, chargée de mission développement durable à la mairie de Perpignan. 

Investir dans l'isolation peut représenter, à long terme, des économies substantielles, sachant que le chauffage représente 68% du budget énergie des ménages.

Un investissement d'autant plus intéressant que la ville offre de nombreuses subventions pour aider à financer les travaux de rénovation et d'isolation de l'habitat dans le quartier de la gare ou de la vieille ville. Lors de cette soirée, deux exemples ont été donnés, allant jusqu'à 80% du prix des travaux d'isolation pour un devis de 10 000 euros, ou encore 68% pour un devis de 50 000 euros. (Plus d'informations en contactant la Direction de l'Habitat de la Ville de Perpignan : 04.68.66.34.15.

Une telle caméra coûte 10 000 euros environ, trop cher pour un investissement personnel, mais la ville de Perpignan a trouvé une solution : elle met sa caméra à disposition des habitants, moyennant une caution - seulement du quartier de la gare pour l'instant, et progressivement dans les autres quartiers de la ville. Il suffit de contacter le Réseau Energie Habitat au 04 68 52 66 85.