Climat – Environnement

Petites et grandes villes éteignent la lumière pour le "Jour de la Nuit"

Par Thibaut Lehut, France Bleu samedi 8 octobre 2016 à 3:30 Mis à jour le samedi 8 octobre 2016 à 15:12

La Tour Eiffel illuminée en pleine nuit.
La Tour Eiffel illuminée en pleine nuit. © Maxppp -

De nombreuses collectivités ont prévu d'éteindre l'éclairage d'une partie de leurs bâtiments publics, ce samedi, afin de réduire la pollution lumineuse. C'est la huitième opération de ce type, baptisée "Jour de la nuit".

Paris, Rennes, Grenoble, Lille, Nice, Bordeaux, Nantes, Strasbourg... la plupart des grandes villes ainsi qu'une multitude de petites collectivités locales, rurales ou non, ont prévu de jouer le jeu du "Jour de la Nuit" ce samedi soir. L'opération, huitième du nom, consiste à éteindre une partie des éclairages qui illuminent habituellement les bâtiments publics.

Ce "Jour de la Nuit" est organisé par une association, Agir pour l'environnement, qui déplore "la montée d'une pollution lumineuse issue d'une généralisation de l'éclairage artificiel, qui engendre un gaspillage d'énergie important, trouble les écosystèmes et fait disparaître le ciel étoilé". L'ONG, qui a compté 11 millions de points lumineux dans le ciel français en 2015 contre 9 millions en 2009, souhaite aider le public à prendre conscience de l'impact de cette lumière nocturne.

Un impact sur la facture énergétique des collectivités

Sur la faune, d'abord, perturbée par la présence de halos lumineux. Notamment les millions d'insectes tués chaque année. Sur la consommation énergétique des collectivités ensuite, qui consacrent 37% de leur facture d'électricité à l'éclairage nocturne.

Sur un site internet dédié à l'événement, les organisateurs détaillent toute une série d'opérations d'extinctions et d'animations. Près de 700, en tout.

Partager sur :