Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pétitions dans l'Yonne contre la hausse d'une redevance d'enlèvement des déchets

mardi 8 janvier 2019 à 19:48 Par Denys Baudin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

L'augmentation de la redevance pour l'enlèvement des ordures ménagères a du mal à passer en Puisaye-Forterre.

Enlèvement des déchets ménagers
Enlèvement des déchets ménagers © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Cette année la facture augmente de 25% pour les particuliers. La décision a été votée par une courte majorité  le 17 décembre dernier.  (43 voix pour, 35 contre et 5 abstentions).  C'est trois euros de plus par mois par habitant.

Trois euros de plus par mois par habitant

La communauté de communes de Puisaye-Forterre justifie cette augmentation par  la mise en place de la collecte des emballages en porte à porte à partir du mois de mars, une série d'obligations et d'interventions au centre d' enfouissement des déchets de Ronchères et une baisse des subventions.  

"C'est de la fainéantise intellectuelle que d'augmenter des impôts" - Michel Courtois, maire de Charny 

Mais la note est un peu trop salée pour un certain nombre d'habitants et de maires. Michel Courtois le marie de Charny Orée de Puisaye fait partie des élus communautaires qui ont voté contre cette hausse . Il regrette que d'autres solutions n'aient pas été étudiées : " la collecte au porte à porte rajoute des frais supplémentaires, ça tombe au plus mauvais moment et puis il y a des frais sur les casiers, les machines  à remplacer, tout cumulé ça fait une grosse somme, 65 euros en plus pour un foyer, ce n'est pas anodin . Il aurait fallu _trouver une autre solution_, c'est de la fainéantise intellectuelle que d'augmenter des impôts. Il faut qu'on se mette à la diète nous les collectivités."

Il aurait fallu trouver une autre solution

Des pétitions dans plusieurs villages

Des pétitions sont lancées dans plusieurs villages comme à Mézilles où habite Martine. Elle estime que la communauté de communes devrait plutôt faire la chasse à ceux qui déposent leurs déchets n'importe où plutôt que de pénaliser tout le monde : " On trie de plus en plus, beaucoup de gens font du compost, il y a très peu de choses dans le tout venant. On a tout ce qu'il faut à Mézilles, les bouteilles, les journaux les cartons, c'est aux gens d'être respectueux. On est allé sur la route de Villiers-saint-Benoît, vous avez des bouteilles plastiques, des cannettes, les voitures balancent tout çà par la fenêtre. On généralise au lieu de prendre ceux qui font mal."

C'est aux gens d'être respectueux

Pétition à Mézilles - Radio France
Pétition à Mézilles © Radio France - Isabelle Rose

Deux pétitions circulent dans le village. Plus de 300 personnes les ont déjà signées. L'une d'elle se trouve dans le salon de coiffure tenu par Laetitia : " les gens ne sont pas du tout d'accord avec l'augmentation et ils vont nous réduire le passage des ordures ménagères. Pourquoi augmenter un service qui va diminuer ?"

"On marche sur la tête" - Joël, un mézillois

En mars, la collecte des ordures ménagères se fera une semaine sur deux, en alternance avec un nouveau service : la collecte en porte à porte des emballages.  Joël n'y voit aucun avantage : " on a des bennes pour çà, on a pas besoin de porte à porte. Plus on trie, plus on paye, on marche sur la tête."

"On aurait pu étaler ou éviter des dépenses" - Daniel Foin, maire de Mézilles

Daniel Foin le maire de Mézilles fait aussi partie des élus communautaires qui ont voté contre cette augmentation. Selon lui, d'autres solutions étaient possibles : " on aurait pu étaler les dépenses de mises aux normes sur une ou deux années. Il y a aussi les frais de personnel qui augmentent de près de 100 000 euros,  je trouve çà inadmissible dans cette période où tout le monde se plaint du pouvoir d'achat 

Les habitants comme les élus regrettent également le manque de communication de la communauté de communes sur ce sujet. Contactée, la communauté de communes de Puisaye-Forterre ne souhaite pas s'exprimer sur ce sujet.   

Les gens ne sont pas d'accord

Une pétition circule aussi sur internet qui a recueilli plus de 1100 signatures.