Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Peut-on brûler ses déchets verts ?

lundi 23 avril 2018 à 19:24 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Avec les beaux jours qui reviennent, nous sommes nombreux à travailler dans les jardins. Et donc à brûler les déchets végétaux. Mais tout le monde n'a pas le droit de le faire.

Les particuliers ne peuvent pas bruler leurs dechets verts mais doivent les mettre au compost ou dans une déchetterie
Les particuliers ne peuvent pas bruler leurs dechets verts mais doivent les mettre au compost ou dans une déchetterie © Radio France - Tifany Antkowiak

Saint-Étienne, France

Pour les particuliers, c'est très simple : il est strictement interdit de brûler ses déchets dans son jardin.  Les déchets ménagers, cela tombe sous le sens Mais c'est la même chose pour les déchets verts : interdit de brûler votre tonte de pelouse,  interdit de brûler des branches d'arbre ou les reste de votre haie de thuyas. Il faut aller en déchetterie ou utiliser un compost.  Aucune dérogation n'est possible, contrairement à ce qu'on entend trop souvent.  L'amende pour les contrevenants peut monter jusqu'à 450 euros.

Les agriculteurs et les exploitants forestiers, eux, peuvent pratiquer l'écobuage ou le brûlage des rémanents.  Mais la législation évolue en fonction des mois et de la zone.  En clair, si les terrains sont à plus de 400 mètres d'une forêt, d'un maquis ou de landes, pas de problèmes.  Mais si ils sont à moins de 400 mètres, en zone jaune ou en zone rouge, c'est à proscrire en mars-avril et de juillet à septembre.  En dehors de ces dates, c'est possible, mais il faut parfois demander une autorisation à sa mairie.

Depuis le début de l'année 2018, les pompiers de la Loire sont intervenus sur 88 feux de végétaux.  Sur l'ensemble de l'année 2017 ils ont recensé 408 feux de ce type dans le département. Mais jamais plus de 5 hectares.  Mais les années ne se ressemblent pas. En juillet 2015, plus de 100 hectares de broussailles avaient brûlé dans le Pilat au-dessus de Chateauneuf.