Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Peut-on concilier la protection du lac d'Aiguebelette et l'affluence grandissante des visiteurs ?

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Avec 17 000 personnes sur une même journée sur les plages du lac d'Aiguebelette, le site, classé en Réserve naturelle régionale depuis 2015 atteint des pics de fréquentation qui peuvent lui être préjudiciables.

Le lac d'Aiguebelette, Savoie, depuis les pontons de la Maison du lac
Le lac d'Aiguebelette, Savoie, depuis les pontons de la Maison du lac © Radio France - Nathalie Grynszpan

Aiguebelette-le-Lac, France

Certes, ce ne sont que quelques jours chaque année, les dimanches de grande chaleur qui voient affluer des visiteurs depuis Grenoble, Lyon et même Saint-Étienne, sans compter bien sûr les habitués des environs. Mais cette affluence qui grandit depuis quelques années, engendre son lot de dégradations sur un site fragile. Or le troisième plus grand lac naturel français et une partie des zones forestières de la montagne de l'Épine sont classés depuis 2015 en Réserve naturelle régionale (RNR). "Cette labellisation participe à la valorisation de ce territoire et constitue un exemple de politique de développement éco-touristique", indique le site des Réserves naturelles. Sauf qu'aujourd'hui cet exemple souffre des comportements irrespectueux des pratiquants de loisirs aquatiques. 

On a rempli une trentaine de sacs de cent litres, simplement de bouteilles qui flottaient sur le lac

Martin Daviot est un des deux gardes techniciens assermentés de la RNR du lac d'Aiguebelette : " Il y a des comportements qui sont d'une incivilité rare sur le plan d'eau et ce que l'on constate, c'est qu'il y a des atteintes à l'environnement permanentes. Ce qui se voit le plus et que tout le monde va identifier, ce sont les déchets. Avec mon collègue, cette semaine, on a rempli une trentaine de sacs de cent litres, simplement de bouteilles qui flottaient sur le lac. Ce sont des déchets de gens qui vont faire des locations d'embarcation, qui consomment des bouteilles d'eau, des sodas, qui fument des cigarettes et qui jettent l'ensemble de leurs détritus dans l'eau. Une cigarette, elle se gorge d'eau, elle descend dans le milieu. Le mégot qui contient des métaux lourds, énormément de résidus, il part directement dans le milieu. _Sachant que, en plus d'être une Réserve naturelle régionale, c'est l'eau potable des gens qui vivent autour du lac_. Le but principal de la Réserve, c'est de faire prendre conscience aux gens aussi que c'est un endroit rare, préservé et que c'est l'affaire de tous de faire en sorte qu'il le reste".

Quant aux habitants des communes riveraines, ils sont tout à la fois agacés par l'affluence mais aussi un peu résignés. Jusqu'à quand ? 

Écoutez : l'avis de quelques habitants sur l'affluence autour du lac d'Aiguebelette, Savoie