Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

PHOTOS - Après l'épisode de grêle, deux écoles de Romans-sur-Isère fermées jusqu'à nouvel ordre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Au lendemain des violentes chutes de grêle samedi, l'heure est au constat et les dégâts sont impressionnants. De nombreuses voitures sont très endommagées, les pompiers de la Drôme ont bâché ce week-end 8.000 m² de toitures. Les bâtiments publics ne sont pas épargnés.

Salle de classe de l'école de la République à Bourg-de-Péage après de violentes chutes de grêle
Salle de classe de l'école de la République à Bourg-de-Péage après de violentes chutes de grêle © Radio France - Sonia Ghobri

Drôme, France

Si l'on se concentre sur le positif, on peut retenir que ce violent épisode de grêle n’est pas survenu un jour de classe. A l'école de la République de Bourg-de-Péage, quasiment toutes les vitres ont volé en éclats. « Avec la grêle, le vent, c'était impressionnant. Aujourd'hui, la classe est sens dessus dessous, il y a du verre partout par terre, des feuilles d'arbres", raconte la maire de la commune Nathalie Nieson. 

Les vitres ont volé en éclat après la tempête samedi dans cette école de Bourg-de-Péage  - Radio France
Les vitres ont volé en éclat après la tempête samedi dans cette école de Bourg-de-Péage © Radio France - Sonia Ghobri

Les trousses, les dessins et les cahiers des élèves ont volé aussi dans tous les sens. "Un ouragan est passé !". Marie, agent municipal à Bourg-de-Péage n'en revient toujours pas. Avec quatre collègues, ils sont revenus travailler samedi et ils n'ont pas arrêté. Les agents doivent sécuriser les lieux. Ils cassent ce qui reste des vitres, qui seront remplacées temporairement par des contreplaqués. Ils déblaient, nettoient les deux classes les plus endommagées par la tempête. 

"C'est mon école, ma maman était institutrice dans cette école" - Didier Guillaume 

Le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, est venu constater l'ampleur des dégâts ce dimanche. D'autant que l'ancien maire de Bourg-de-Péage a un lien particulier avec cette école _"_j'étais à l'école ici, ma maman était institutrice dans cette école. Ça me fait encore plus drôle. C'est triste de la voir dans cet état". 

Et ces deux jours n'auront pas suffi à remettre les classes en état. L'école de la République à Bourg-de-Péage ne sera pas fermée ce lundi, les élèves auront cours dans la bibliothèque. 

En revanche, à Romans-sur-Isère, deux écoles (Saint-Just et République) sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Les travaux nécessaires sont plus importants. La cantine de l’école Jacquemart, également touché, ne fonctionnera pas ce lundi. 

Pas d’accueil du public au musée de la chaussure de Romans en partie endommagé. Il restera fermé en début de semaine.

Deux classes de l'école de la République à Bourg-de-Péage dévastées par l'épisode de grêle  - Radio France
Deux classes de l'école de la République à Bourg-de-Péage dévastées par l'épisode de grêle © Radio France - Sonia Ghobri

8.000 mètres carrés de toitures bâchées 

La préfecture ne recense qu’une dizaine de blessés très légers mais les dégâts matériels, eux, sont considérables. Essentiellement sur les voitures et les maisons. Les pompiers ont bâché environ 8.000 m² de toitures sur les communes de Romans-sur-Isère, Châtillon-Saint-Jean et Bourg-de-Péage. "Je pense que les opérations risquent de durer encore quelque temps" ajoute le lieutenant-colonel Navarro du Service départemental d'incendie et de secours de la Drôme (SDIS). Beaucoup d'habitants rentrent de week-end et découvrent les dégâts. "Nous sommes encore plus de 150 pompiers mobilisés sur le secteur de Romans-sur-Isère, puisque ce sont neuf communes, pour être précis, qui ont fortement été impactées par cet orage de grêle". 

Le Lieutenant-colonel Navarro du SDIS de la Drôme

"Ça fait 25 ans que je suis en activité, c'est la première fois que je vois ce genre de phénomène" - le lieutenant-colonel Navarro

Météo France avait prévu cet orage, la Drôme et l'Ardèche étaient placés en vigilance orange ce samedi. Mais son intensité en a surpris plus d'un, dont le lieutenant-colonel Navarro : "Ça fait 25 ans que je suis en activité, c'est la première fois que je vois ce genre de phénomène. A l'heure qu'il est, on n'a pas connu pire". Si ce n'est tout de même la tempête de 1999. 

Une dizaine de foyers ont été relogés dans la Drôme, soit par des proches, soit à l'hôtel.