Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

VIDÉOS - Plus de 8.000 manifestants à Montpellier pour la Marche du Siècle pour le climat

samedi 16 mars 2019 à 18:21 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault

Marcheurs et cyclistes ont défilé ensemble à Montpellier (Hérault) pour la 5e Marche pour le climat ou "Marche du Siècle". 8000 participants d'après les forces de l'ordre, entre 12 et 15.000 pour les organisateurs.

Les jeunes toujours imaginatifs pour concocter leurs pancartes, ici pour la Marche du Siècle pour le climat.
Les jeunes toujours imaginatifs pour concocter leurs pancartes, ici pour la Marche du Siècle pour le climat. © Radio France - Marion Bargiacchi

Montpellier, France

C'est sous un soleil de plomb, par 25 degrés que piétons et cyclistes ont défilé pour la cinquième marche pour le climat surnommée "Marche du Siècle". Après les lycéens vendredi qui s'étaient déjà mobilisés en nombre, ils étaient entre 8.000 et 15.000 selon les sources à battre le pavé pour sensibiliser à l'écologie et au sort de la planète.

Les jeunes encore dans la rue

Ce n'est pas le weekend qui aura raison de la détermination des jeunes. Parmi la foule, Jules dresse fièrement sa pancarte au dessus de sa tête : "En 2036, je veux de l'eau dans mon pastis". Le lycéen de 18 ans concède que manifester ne fera peut être pas changer les choses dans l'instant mais "c'est le seul moyen que j'ai à ce stade pour faire quelque chose.". Il attend avec impatience les élections européennes pour voter pour la première fois et, il l'espère, peut-être faire bouger les lignes politiques, tout comme son amie Mathilde. Elle aussi a redoublé d'effort pour son pancarte : "COP 21 COP 22 COP 22... COPulons tant qu'il en est encore temps."

"À notre échelle on fait tous de petits gestes comme manger plus local, utiliser du shampoing solide ou recycler nos déchets." - Mathilde lycéenne engagée

Ces gestes, Philippe les a adopté depuis quelques années. Il consomme bio, local, se chauffe désormais aux granulés : "Je ne fais pas partie des jeunes mais je pense à eux... et puis à moi aussi : j'ai envie de finir ma vie dans un monde agréable à vivre".

Les efforts à tous les niveaux

Camilla marche à côté de son vélo. Elle aussi explique faire des efforts, certains étant encore plus simple à adopter aujourd'hui : "comme le fait de manger moins de viande sans pour autant la supprimer complètement, acheter moins de vêtement aussi et privilégier les braderies." Mais comme tous les manifestants, elle attend également des gestes "d'en haut". "Le gouvernement doit prendre des décisions fortes pour réduire le réchauffement climatique. On voit Emmanuel Macron dans des congrès internationaux mais concrètement en France, qu'est ce qui change ? Rien."

"Qu'on ait un peu plus d'empathie envers les habitants de la planète à grande et petite échelle : en tant qu'individu mais aussi en tant que nation." - Camilla, cycliste en marche pour le climat