Climat – Environnement

Particules fines : qui pollue le plus dans les Pays de la Loire ?

Par Marie Mutricy, France Bleu Loire Océan et France Bleu Maine mardi 24 janvier 2017 à 19:01

Les voitures et le transport routier en général sont les 3e responsables de la pollution de l'air aux particules fines derrière l'agriculture et l'industrie, dans les Pays de la Loire.
Les voitures et le transport routier en général sont les 3e responsables de la pollution de l'air aux particules fines derrière l'agriculture et l'industrie, dans les Pays de la Loire. © Maxppp - Marie Mutricy

Les Manceaux rencontré mardi ont du mal à s'inquiéter du pic de pollution aux particules fines qui dure depuis vendredi dans les Pays de la Loire : une pollution qu'on ne voit pas, qu'on ne sent pas mais qui alarment les scientifiques et les médecins. Alors qui pollue le plus dans notre région ?

Cela fait 6 jours ce mercredi que l'air est de très mauvaise qualité dans les Pays de la Loire. Les particules fines stagnent sur la région comme dans une grande zone en France car le froid et l'absence de vent empêchent leur dispersion. C'est pour cela que depuis lundi il faut réduire de 20km/heure sa vitesse sur les autoroutes et les départementales. Mais les automobilistes sont-ils ceux qui polluent le plus ? Voici les réponses aux questions glanées dans les rues du Mans.

Difficile de se rendre compte de la pollution aux particules fines au Mans

LES CHIFFRES - Dans notre région, la pollution de l'air se répartit ainsi : 39% pour l'agriculture, mais surtout au printemps / été au plus fort de l'activité ; suivi de l'industrie 22%, puis du transport routier 18% à égalité avec le "secteur résidentiel" 18% (c'est-à-dire le chauffage au bois, mais bien plus celui des cheminées à foyer ouvert et des vieux poêles encrassés), puis 2% transport hors route, et 1% secteur énergie.

"La pollution aux particules fines, on ne la sent pas, on ne la voit pas" : PLUTÔT VRAI

La pollution aux particules fines est invisible. Ou alors il faut que l'air soit vraiment extrêmement pollué pour qu'on aperçoivent un fin brouillard jaune. D'ailleurs, on a pu voir des photos de Paris et de la tour Eiffel "masquée" par la pollution.

La tour Eiffel dans le brouillard de pollution le 28 décembre 2016. - Maxppp
La tour Eiffel dans le brouillard de pollution le 28 décembre 2016. © Maxppp -

Certains peuvent être gênés quand ils marchent à côté de voitures en train de fonctionner. D'autres n'y sont pas sensibles. Le problème, c'est qu'il n'y a pas d'effet de seuil. C'est-à-dire que la pollution aux particules fines a un impact sur notre organisme tous les jours. C'est ce qui pourrait causer la progression du nombre d'enfants asthmatiques ces dernières années reconnaît un pneumologue de l'hôpital du Mans. Et puis, les particules fines ne sont mesurées que depuis les années 2000. Et plus les scientifiques les connaissent, plus ils s'alarment de leur dangerosité pour notre santé. Et selon Santé publique France, la pollution causerait la mort prématurée de 2.530 personnes sensibles dans notre région.

"L'industrie pollue beaucoup plus que les voitures !" : PAS EXACTEMENT

En fait, explique Air Pays de la Loire, l'organisme chargé de contrôler l'air de notre région, sur l'année, c'est l'agriculture qui pollue le plus : elle est responsable de 39% des émissions.

"Mais c'est surtout net au printemps, quand l'activité redémarre dans toute l'Europe" précise Marion Guiter, chargée de communication.

L'hiver, c'est donc l'industrie, le transport et le "secteur résidentiel" qui cause l'essentiel des problèmes de pollution. Or l'industrie est très contrôlée. La raffinerie de Donges par exemple doit sans cesse mesurer ses émissions et s'adapter en fonction des résultats. Ces installations classées pour la protection de l'environnement ont également du développer des procédés de production plus "propres". Ainsi, il y avait 47 pics de pollution au dioxyde de souffre autour de Donges en 1998, contre... 2 seulement l'an dernier.

"Le chauffage au bois est écologique" : C'EST VRAI

Oui, se chauffer au bois est écologique. Si votre installation est performante ! Les cheminées à foyer ouvert émettent beaucoup de particules fines dans votre domicile et à l'extérieur. "Il faut installer un système à bois à haut rendement, explique Ghislain Fouilloy des Cheminées du Loir, parce que ça brûle une partie du carbone présent dans le bois." C'est ça qui cause la pollution. "C'est le carbone qui va générer des micro-particules non brûlées (...) qui partent dans l'atmosphère et puis dans nos poumons". Dans un système à haut rendement, la première flamme brûle le bois, puis une seconde arrivée d'air permet de "brûler la flamme. Ca paraît curieux mais c'est ce qui permet de brûler quasiment l'intégralité du carbone" conclut l'installateur. Il est possible de bénéficier d'aides pour changer son système de chauffage au bois.

Ghislain Fouilloy des Cheminées du Loir explique en quoi un système à haut rendement ne pollue pas.