Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pierre-Percée : le lac attire les curieux et les dangers

samedi 26 décembre 2015 à 20:48 Par Vianney Smiarowski, France Bleu Sud Lorraine

Depuis près de deux mois le niveau d’eau du lac de Pierre-Percée a beaucoup baissé. Le paysage est spectaculaire et les promeneurs sont nombreux à venir voir le nouveau visage du lac. Problème : ils ne sont pas tous au courant des risques d’affaissements et de marécages.

Le lac de Pierre-Percée offre un spectacle lunaire aux promeneurs,décembre 2015
Le lac de Pierre-Percée offre un spectacle lunaire aux promeneurs,décembre 2015 © Radio France - Vianney Smiarowski

Lac de Pierre Percée, Meurthe-et-Moselle, France

Quand on arrive au bord du lac de Pierre-Percée le spectacle est impressionnant. Le niveau d’eau a baissé de plusieurs mètres et le résultat interpelle les promeneurs. "On a l’impression d’être dans un décor volcanique. On dirait de la science-fiction" dit Josiane, en balade avec ses amis belges.

Mais face à la beauté des lieux, certains oublient les dangers du site. Des agents de l’office national des forêts ont constaté des glissements de terrain et des zones marécageuses par endroit. Beaucoup de promeneurs ne sont pas au courant, "en même temps ce n’est pas signalé, personne ne nous le dit" s’étonne Mickaël.

Il faut dire que les zones dangereuses "ne sautent pas forcément aux yeux" explique Philippe, un habitué des lieux. "On n’est pas non plus intrépides, on ne s’est pas approché de l’eau. Il y a peut-être des endroits où il y a des replats et cela donne l’impression que l’on peut y aller mais en même temps, la couleur sombre (du sable) ne nous y invite pas" poursuit-il.

Souvent pour les gens qui habitent à proximité du lac il n’y aucun danger à se balader sur les berges. "Il y a des chemins, il faut les suivre" dit Nadine, convaincue que "les gens sont quand même intelligents, ils savent où il faut aller et où il ne faut pas mettre les pieds".

Mais d’un autre côté beaucoup de promeneurs regrettent qu’il n’y ait pas d’informations sur les risques d’affaissements et de zones marécageuses. "Ce n’est pas très logique qu’il n’y ait aucune indication parce qu’il y a des gens qui viennent avec des enfants et là cela pourrait être franchement dangereux" pense Yves, un autre randonneur belge. "C’est vrai que c’est plus agréable d’être prévenu avant" renchéri un autre promeneur.

La municipalité de Badonviller a prévu d’installer des panneaux pour avertir des dangers mais ce samedi ils n’étaient toujours visibles.

Des promeneurs au micro France Bleu Lorraine de Vianney Smiarowski