Climat – Environnement

Pierrelatte : la bave des dragons de Komodo intéresse les scientifiques

Par Sébastien Riglet et Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 13 juillet 2014 à 9:32

Prélèvement de salive sur un dragon de Komodo
Prélèvement de salive sur un dragon de Komodo © Radio France - Sébastien Riglet

Des chercheurs belges et français étaient ce samedi à la Ferme aux Crocodiles, à Pierrelatte, pour prélever la salive des dragons de Komodo. Leur venin pourrait peut-être servir la médecine.

La Ferme aux Crocodiles était ce samedi un véritable laboratoire scientifique. Une équipe de chercheurs français et belges, spécialisés en biotechnologies et biochimies étaient à Pierrelate (Drôme) pour prélever de la salive de dragons de Komodo. L'espèce, que l'on appelle aussi varan, est présente à la Ferme depuis fin avril. En tout, il y a trois mâles et une femelle sur le site. Alors rassurez-vous, tout s'est bien passé, les chercheurs n'ont pas été mordus, et heureusement, car le venin de dragon de Komodo est considéré comme dangereux. D'où ces prélèvements ce samedi. L'objectif des scientifiques est d'étudier la composition de cette salive, chose qui n'a jamais été faite jusqu'à maintenant si ce n'est en Australie. Les études vont aussi voir si ce venin a des vertus dans les traitements pour les maladies humaines.

Samuel Martin, le directeur de la Ferme aux crocodiles de Pierrelatte

Sylvie Diochet travaille dans un laboratoire du CNRS spécialisée dans l'étude des venins