Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Plan climat : un projet de centrale photovoltaïque à Firminy en lice pour mon projet pour la planète

jeudi 3 mai 2018 à 21:04 - Mis à jour le samedi 5 mai 2018 à 10:30 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Coup de projecteur sur une des cinq initiatives ligériennes en lice dans le concours Mon projet pour ma planète. Jusqu'au 11 mai, les internautes peuvent voter pour les projets qui bénéficieront d'un financement : le ministère de la Transition écologique a 3 millions d'euros à répartir.

À l'arrière de la Biocoop des artisons à Firminy, d'anciens bâtiments industriels et une toiture de 570m2 où pourrait être installée une centrale photovoltaïque.
À l'arrière de la Biocoop des artisons à Firminy, d'anciens bâtiments industriels et une toiture de 570m2 où pourrait être installée une centrale photovoltaïque. © Radio France - ER

Firminy, France

Mon projet pour la planète, ce sont 420 initiatives présentées aux internautes et mises au vote jusqu'au 11 mai. L'enjeu, ce sont 3 millions d'euros à distribuer dans le cadre du Plan climat. Un projet de centrale photovoltaïque à Firminy est en lice, portée par l'association Monnaie locale complémentaire et citoyenne Loire sud, cella-là même qui a lancé Le Lien à l'automne 2016.

Aujourd'hui plus de 26 000 billets sont en circulation, 450 personnes en ont dans leur porte-monnaie, 115 professionnels les acceptent.  

Si elle emporte suffisamment de suffrages des internautes, la monnaie locale de Saint-Étienne, espère pouvoir changer d'échelle et jouer un rôle dans le développement économique et la transition écologique locale. 

Une nouvelle étape pour le Lien : passer à la monnaie numérique 

Il lui faudrait pouvoir salarier deux personnes, dont une qui permettrait au Lien de passer au numérique. "Aujourd'hui, on paie avec des billets. L'idée c'est d'avoir des comptes en ligne, explique Vincent Bony, un des administrateurs de l'association. C'est une demande des professionnels pour payer les factures, les fournisseurs." 

Cette mutation permettra aussi aux Ligériens de prendre des parts sociales dans les projets financés par le Lien. Le premier d'entre eux étant cette centrale photovoltaïque, à Firminy, à l'arrière de la Biocoop les Artisons. D'anciens bâtiments industriels offrant une surface de 570 m2 : plus de 320 panneaux solaires pourraient y être installés. Projet échafaudé avec l'expertise d'ERE43, Énergie renouvelable environnement. "On est plein sud, pleine production solaire, souligne Delphine Lorca, chargée de projet au sein de ce bureau d'études basé à Yssingeaux depuis dix ans. Ça permettra de produire 104 000 kWh, ce qui représente la consommation électrique d'environ 52 ménages sur un an." Cette énergie serait revendue à ERDF dans un premier temps mais dès que possible à Enercoop, spécialisée dans l'énergie renouvelable et coopérative.    

Revente pour 11 500 euros par an, de quoi couvrir les charges et rembourser un prêt. Le Lien et ses partenaires doivent réunir 135 000 euros pour cette centrale photovoltaïque. Reste que le ministère de la Transition écologique ne précise pas les règles d'attribution des subventions, ni à combien de projets ou le nombre d'internautes qu'il faut convaincre.

Plus de 320 panneaux solaires pourraient être installés à la place de cette toiture - Aucun(e)
Plus de 320 panneaux solaires pourraient être installés à la place de cette toiture - DR

En Auvergne-Rhône-Alpes, 67 projets ont été retenus, dont cinq dans la Loire. Un émane de la Ligue de l'Enseignement ligérienne pour la valorisation pédagogique du fleuve.

Également retenue Le ferme au quartier, et son projet de coopérative territoriale pour démultiplier les circuits courts stéphanois. S’ajoutent les villages des hirondelles que la Ligue de protection des oiseaux souhaite installer dans une quinzaine de communes de la Loire. Une intiative altiligérienne est aussi en lice : les ateliers de réparation des objets du quotidien de Brives-Charensac. Chaque internaute ne peut voter qu'une fois mais il est possible de sélectionner plusieurs projets.