Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan d'urgence interne déclenché à la centrale nucléaire de Cattenom

Un incident s'est produit jeudi après-midi à la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle. A cause de l'ouverture intempestive d'une vanne sur un circuit non radioactif, le plan d'urgence interne a été déclenché. Il a été levé à 18h30. EDF affirme qu'il n'y a eu aucun risque pour la population, ni l'environnement. L'Autorité de sûreté nucléaire l'a classé au niveau 1.

La centrale nucléaire de Cattenom
La centrale nucléaire de Cattenom © Maxppp

C'est en tout début d'après-midi ce jeudi qu'un incident s'est produit à la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. Un événement "sans risque pour la population et l'environnement ", selon EDF , mais qui a conduit à la mise en oeuvre du plan d'urgence interne, une procédure rarement utilisée. Le plan d'urgence interne qui avait été déclenché en début d'après-midi a été levé à 18h30.

L'incident s'est produit dans le cadre du redémarrage du réacteur numéro 1 , après sa phase de maintenance. Une vanne s'est ouverte sur le circuit non nucléaire de l'installation, ce qui a déclenché les systèmes de sécurité, le réacteur étant monté très légèrement en température.

Les salariés ont été mis en sécurité dans plusieurs points de rassemblements, pendant deux heures, avant de reprendre le travail un peu après 16 heures. "Dans le calme", précise un responsable syndical, qui rappelle que le personnel participe régulièrement à des exercices.

Le plan d'urgence interne est rarement déclenché. La dernière fois qu'il a été activé à Cattenom, c'était en février 2013 . Selon l'IRSN, l'institut de radio-protection et de sûreté nucléaire, la décision revient au directeur de la centrale. sa mise en œuvre, "propre à chaque site et établi par l’exploitant, vise à ramener l’installation dans un état sûr, à limiter les conséquences de l’accident et à protéger notamment les personnes présentes sur le site".

L'incident a été classé au niveau 1 par l'Autorité de sûreté nucléaire , sur une échelle qui va de 1 à 7. EDF précise de son côté que le diagnostic de l'événement est en cours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess