Climat – Environnement

Plan grand froid : davantage de maraudes pour les sans-abris en Indre-et-Loire

Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine mercredi 18 janvier 2017 à 22:13

Les trois bénévoles de la Croix Rouge proposent un goûter, une boisson chaude, des couvertures ou des vêtements.
Les trois bénévoles de la Croix Rouge proposent un goûter, une boisson chaude, des couvertures ou des vêtements. © Radio France - Adèle Bossard

La vague de froid se poursuit, en France comme en Touraine où des températures jusqu'à -5°C sont à nouveau attendues. En Indre-et-Loire, la préfecture a déclenché le plan grand froid, et elle a demandé aux associations de mettre en place des maraudes supplémentaires pour aider les sans-abris.

La préfecture d'Indre-et-Loire a activé le plan grand froid cette semaine pour faire face aux températures très basses. Il n'a pas fait aussi froid depuis 5 ans. Et ce plan prévoit notamment le renforcement des maraudes à destination des sans-abris. Alors en plus des traditionnelles maraudes du soir, L'Entraide Ouvrière et la Croix Rouge se relaient en Touraine pour distribuer une boisson chaude, pour apporter de l'aide et du réconfort chaque après-midi.

Le local de la Croix Rouge de Tours, dans le quartier des Prébendes. - Radio France
Le local de la Croix Rouge de Tours, dans le quartier des Prébendes. © Radio France - Adèle Bossard

Ce mercredi, le camion de la Croix quitte le local plus tôt que d'habitude : en milieu d'après-midi, Pascal, Valentin et Christelle partent sillonner les rues de Tours. Une seconde maraude quotidienne primordiale pour Valentin, secouriste de 17 ans :

"Mettez-vous à leur place, il se passe au moins 3 heures entre notre maraude de l'après-midi et la maraude du soir. Mais quand on est à la rue, sans endroit pour se réchauffer, les 3 heures peuvent paraître très longues".

En tout, il leur faudra près d'une heure pour descendre la rue Nationale, en s'arrêtant à chaque fois qu'ils voient un sans-abri, pour proposer une boisson chaude, un part de quatre quarts, une couverture ou une cagoule. Les trois bénévoles se chargent également de vérifier que chacun a une solution d'hébergement pour le soir. Si ce n'est pas le cas, ils expliquent comment contacter le 115, le numéro dédié à l'hébergement d'urgence.

Les maraudes permettent aussi de conseiller et d'écouter les sans-abris. - Radio France
Les maraudes permettent aussi de conseiller et d'écouter les sans-abris. © Radio France - Adèle Bossard

Et même pour ces maraudes en plein après-midi, en semaine, les bénévoles répondent présent. Certains quittent même leur poste au travail pour venir en aide aux plus démunis. Si bien que la Croix Rouge ne peut plus accepter les dernières propositions de bénévolat : toutes ses équipes sont au complet pour les prochains jours, jusqu'au retour prévu des températures plus douces... en début de semaine prochaine.