Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pluie et orages en Dordogne : l'inquiétude toujours plus grande des maraîchers

jeudi 31 mai 2018 à 16:22 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

La pluie s'est encore une fois invitée en Dordogne ce jeudi, après les violents orages de la veille. En Périgord, les maraîchers s'inquiètent car les plantations sont impossibles, et de nombreux fruits et légumes sont touchés par les champignons ou la pourriture

Les cerises souffrant des pluies abondantes en Périgord
Les cerises souffrant des pluies abondantes en Périgord © Radio France - Antoine Balandra

Mensignac, France

La pluie nous a encore bien essoré ce jeudi. Et même si cela devrait aller mieux vendredi et demain samedi.

Les orages et la pluie pourraient bien revenir la semaine prochaine en Dordogne. Les orages de mercredi soir ont fait de gros dégâts du côté du Bugue.

Un camping a été évacué à Pomport. Et ces pluies très marquées en Périgord commencent à poser d'énormes problèmes aux maraîchers.  C'est le cas pour Didier Morvan, maraîcher installé à Mensignac, au nord ouest de Périgueux.

Il cultive 27 hectares de fruits et légumes et de vergers bio. Melons, choux, céleris, kiwis,noyers, salades, cerises, tomates, pommes, poires, figues. Des cultures qui souffrent en ce moment. 

Entre deux averses Didier Morvan arpente ses parcelles, bottes aux pieds avec un certain fatalisme.

"Le principal soucis que l'on a lié à la météo, ce sont les pluies journalières, on ne peut même pas rentrer dans les champs et dans les sols" dit Didier Morvan

En plus de 35 ans, Didier Morvan a vu des années pluvieuses. Mais celle-ci fait partie des records. Déjà, les champignons se développent sur ses plans de melons. La pourriture se développe sur certains légumes. Mais le plus grave, c'est que les plantations prennent du retard.

Didier Morvan, maraîcher à Mensignac devant ses plants qui attendent de pouvoir être plantés - Radio France
Didier Morvan, maraîcher à Mensignac devant ses plants qui attendent de pouvoir être plantés © Radio France - Antoine Balandra

"De nombreux plants sont en train de jaunir, d'une manière ou d'une autre il faudra planter, le plant est arrivé au bout, il va falloir vite planter, sinon il va dépérir" dit Didier Morvan devant des plants de plusieurs légumes

Un peu plus haut, dans les vergers, les cerisiers croulent sous les fruits. Mais en s'approchant, le constat est amer. Rien que sur les arbres les plus tardifs, 400 à 500 kilos de cerises pourraient être perdus. Car les cerises explosent avec l'humidité. "Il nous faudrait un enchaînement de 8 jours de beau temps" explique le maraîcher.

Mais rien n'est moins sûr... La pluie doit revenir en Périgord dès dimanche