Climat – Environnement

Plus de 1000 motards pétaradent à Perpignan pour exprimer leur colère

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon samedi 10 octobre 2015 à 20:29

Un millier de motards devant le parc des expositions à Perpignan
Un millier de motards devant le parc des expositions à Perpignan © Radio France - Marion Paquet

Pour manifester contre l'interdiction de circuler des motos dans les villes, entre autres, 1100 motards se sont mobilisés ce samedi à Perpignan, à l'appel de la "fédération des motards en colère".

Près de 1100 motards, dont une centaine venue de l'Aude, ont manifesté ce samedi à Perpignan. Ils sont partis du parc des expositions, ont bloqué la circulation porte d'Espagne et au centre-ville où ils ont achevé leur mobilisation devant la préfecture. Ils ont fait vibrer leurs moteurs pour faire entendre leur colère.

"Nous nous opposons à la loi de transition énergétique votée le 17 août et qui permet notamment aux villes de mettre en place des zones de circulation restreinte," explique Henri, membre de la fédération française des motards en colère dans les Pyrénées-Orientales, le collectif qui a appelé à cette grande mobilisation. Les villes qui le souhaitent pourraient interdire la circulation aux véhicules de moins de 15 ans. C'est ce qu'envisage déjà la ville de Paris dès le 1er juillet 2016.

Henri, motard en colère.

"Nous trouvons que ce raisonnement n'est pas cohérent, estime Henri: '"il faudrait d'abord utiliser les deux-roues pour fluidifier le trafic, et si on a encore besoin de descendre les niveaux de pollution, on pourrait ensuite penser à limiter. Interdire les deux-roues de plus de X années signifie que tous les motards qui n'ont pas les moyens de s'acheter une moto neuve se retrouvent à pieds, donc c'est une discrimination par l'argent."

"La moto, c'est pas une pollution, c'est une solution", Jacky Morin, motard en colère dans les Pyrénées-Orientales

La colère des motards à Perpignan.

Autre argument: "comment font ceux qui ont des anciennes motos de collection? s'indigne Jacky Morin, le délégué de la fédération des motards en colère dans les Pyrénées-orientales. Les motards affirment également qu'ils "polluent moins que les voitures. On consomme de l'essence et pas du Diesel." En référence au "scandale Volkswagen".