Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des cendriers et des amendes : Grenoble part en guerre contre la saleté

jeudi 26 avril 2018 à 19:42 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère

La mairie de Grenoble a décidé jeudi 26 avril de "sonner la mobilisation générale" pour embellir la ville. La mesure phare consiste en une amende de 68 euros pour incivilités, notamment mégots et défections canines sur la voie publique.

Le maire Eric Piolle prend des leçons de balayage.
Le maire Eric Piolle prend des leçons de balayage. © Radio France - Alexandre Berthaud

Grenoble, France

Eric Piolle en gilet orange des agents du service propreté de la ville de Grenoble, joue du balai pour sa communication. En ce jeudi 26 avril, la municipalité affiche son intention d'embellir la ville. Ennemis principaux : le mégot de cigarette et la crotte de chien, contre lesquels la mairie compte lutter avec une amende (68 euros), une campagne de communication / prévention, mais aussi d'équipement.

Cendrier obligatoire 

Ainsi les terrasses de la ville devront se munir de cendriers, qui "contrairement à la légende urbaine ne sont pas interdits", s'amuse Eric Piolle. La ville installe aussi de nouveaux cendriers et poubelles permettant d'éteindre son mégot. "Le but ce n'est pas de voir l'amende comme une punition alors qu'on n'avait pas d'autres solutions mais plutôt comme une sanction pour celui qui ne fait pas l'effort alors que la communauté avait mis des moyens à sa disposition pour jeter le mégot", précise Lucile Lheureux, adjointe aux espaces publics.

Eric Piolle au balayage. - Radio France
Eric Piolle au balayage. © Radio France - AB
Et l'envers du décor. - Radio France
Et l'envers du décor. © Radio France -

La poubelle ou la prune

Mais la ville se dote aussi de cinq agents assermentés qui pourront dresser des amendes en cas d'incivilités. Même s'ils seront davantage tournés vers la prévention dans un premier temps, ils seront en capacité de dresser des PV de 68 euros pour jets de cigarette intempestifs, non ramassage de crottes de chien, mais aussi non-respect des obligations concernant les poubelles, et autres incivilités.

La campagne de communication sera affichée dans les rues de Grenoble en juin. - Radio France
La campagne de communication sera affichée dans les rues de Grenoble en juin. © Radio France -

Valoriser le cantonnier

Via sa conférence au service de la propreté urbaine, l'équipe municipale a souhaité valoriser le travail des agents. Le service a été l'un des moins touchés par la baisse des dépenses de la ville, et Grenoble veut désormais que les grenoblois reconnaissent leurs agents de propreté. Ils sont 225 pour plus de 500 kilomètres de voies.

Ils sont désormais reconnaissables à leur gilet orange, et à l'automne prochain les plus expérimentés d'entre eux deviendront formateurs pour les petits nouveaux, dans ce qui constituera le premier "centre de formation" d'agents de nettoyage dans la région.

  - Radio France
© Radio France -