Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Poitiers : réparation en cours sur l'immeuble de Bellejouanne abîmé par la tempête Zeus

mardi 7 mars 2017 à 19:03 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Au lendemain du passage de la tempête Zeus, l'heure est à la réparation des dégâts dans le Poitou. A Poitiers, les habitants d'une tour du quartier Bellejouanne ont eu la peur de leur vie lorsque le vent a arraché le bardage de la façade. Sur place, les travaux de nettoyage ont commencé.

A Poitiers, une entreprise retire les matériaux abîmés par la tempête sur cet immeuble du quartier Bellejouanne
A Poitiers, une entreprise retire les matériaux abîmés par la tempête sur cet immeuble du quartier Bellejouanne © Radio France - Isabelle RIVIERE

Poitiers, France

A Bellejouanne, une entreprise est à l'oeuvre depuis hier matin pour tenter d'effacer les stygmates de la tempête Zeus. Dans ce quartier de Poitiers, comme un peu partout dans le Poitou, on pouvait encore voir des branchages au sol et panneaux de signalisation à terre ce mardi 7 mars 2017, mais le plus gros des dégâts, c'est la tour Saintonge, rue Edith Piaf qui l'a essuyé : des pans entiers de bardages en tôle envolés. 45 familles vivent dans cet immeuble de 5 étages, et tous ont été impressionnés par la violence du vent pris dans la tôle.

Un spectacle impressionnant qui attire les curieux

Au pied de la tour Saintonge à Bellejouanne, les travaux de nettoyage de la façade ont commencé dès le lendemain de la tempête Zeus - Radio France
Au pied de la tour Saintonge à Bellejouanne, les travaux de nettoyage de la façade ont commencé dès le lendemain de la tempête Zeus © Radio France - Isabelle Rivière

Au pied de la tour salement balafrée : la ville de Poitiers a installé un périmètre de sécurité. Mais les curieux se pressent derrière les barrières métalliques pour observer le spectacle. Lionel a sa maman de 80 ans qui vit au 3ème étage. heureusement, elle habite de l'autre côté de l'immeuble. Mais tout les voisins en parlent. Et il n'y a qu'à voir les tôles encore à terre pour mesurer l'ampleur des dégâts.

" C'est vraiment impressionnant quand même. J'ai jamais vu ça avant", explique Lionel. "Heureusement que maman n'était pas là au moment de la tempête. Je pense qu'elle aurait eu peur. c'est elle qui m'a appelé ce matin en découvrant les dégâts".

L'immeuble était en train de s'effeuiller, littéralement

Dans le hall de la tour Saintonge, Isabelle Langlais, la gardienne, est en train de scotcher des affichettes. Avec les travaux sur la façade , les patients ne peuvent plus accéder au cabinet médical par l'entrée principale. Elle les réoriente vers une autre entrée plus sécurisée.

"Pour nous ce qui compte avant tout, c'est la sécurité des habitants. Dès la tempête, les pompiers sont intervenus pour déblayer le plus gros. Avec d'autres agents d'Habitat de la Vienne, bailleur social, on a récupéré un maximum de tôles -les plus légères- qu'on a déposé dans une benne mise à disposition par la mairie de Poitiers. On a empêché les habitants du quartier de passer à pied près de cet immeuble, car il y avait encore du vent, et le bâtiment était carrément en train de s'effeuiller.

Un grand boum... mais plus de peur que de mal

Dans la tour, certains voisins ont entendu un grand boum. Mais beaucoup de résidents n'ont rien entendu. Ils ont vu des "objets" voler, mais "le vent faisait tellement de boucan que la plupart n'ont rien entendu", raconte la gardienne.

"J'ai eu peur que la vitre de ma fenêtre se brise"

Jeannine, elle, habite au 4ème étage de la tour Saintonge, quartier Bellejouanne à Poitiers. Cette grand-mère africaine était chez elle au moment de la tempête. Elle n'a rien entendu. Elle était dans le salon au moment de la tempête à regarder la télé avec ses petits-enfants. C'est lorsqu'elle est rentrée dans sa chambre qu'elle a découvert les dégâts : le volet complètement cassé.

"Je suis âgée, je ne peux pas beaucoup sortir. Je passe la plupart de mon temps dans ma chambre. Quand j'ai vu le volet tout cassé, j'ai eu peur. Mon lit est juste en dessous. Si les vitres de la fenêtre se brisent, je risque d'être blessée. Oui, j'ai eu peur, souligne-t-elle."

Après le coup de vent, son fils Paul, lui, a pu fermer le volet tant bien que mal. Au final, juste une grosse frayeur.

"on n'a vu après que toute la façade avait été touchée par la tempête. On a entendu un bruit, on a vu des choses voler, mais on n'avait pas réalisé que c'était à ce point-là".

Volet abîmé par la tempête "un moindre mal", selon Jeannine qui a son lit juste sous cette fenêtre. - Radio France
Volet abîmé par la tempête "un moindre mal", selon Jeannine qui a son lit juste sous cette fenêtre. © Radio France - Isabelle Rivière

Un énorme pan de tôle arrêté par les arbres

Paul et sa mère Jeannine regardent par la vitre de la loggia, côté cuisine. En bas, un amoncellement de tôles et de laine de verre. Le plus impressionnant c'est cet énorme pan de bardage en tôle coincé dans les arbres.

De sa loggia, Jeannine peut apercevoir les pans de tôle emportés par le vent violent - Radio France
De sa loggia, Jeannine peut apercevoir les pans de tôle emportés par le vent violent © Radio France - Isabelle Rivière

Ca aurait pu tomber sur des gens

Francis, travaille pour la société SAPAC, chargée de nettoyer la façade. Du haut de sa nacelle, il retire les tôles pliées et les isolés amochés. Laissant la façade à nu.

"Là, il y a 50 mètres-carré de bardage qui a sauté. Il y a du boulot, c'est sûr. Et quand vous voyez la taille des pans de tôles envolés, on a eu de la chance. Ca aurait pu tomber sur des voitures, ou des gens."

Après le nettoyage, il faut attendre les experts

A Bellejouanne, l'opération de nettoyage sera bientôt terminée. Mais il faudra attendre que les experts en assurance passent avant de pouvoir réparer la façade.

Opérations de nettoyage en cours au pied de cet immeuble de Bellejouanne abîmé par la tempête - Radio France
Opérations de nettoyage en cours au pied de cet immeuble de Bellejouanne abîmé par la tempête © Radio France - Isabelle Rivière