Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Polémique autour du parking du lac de Monieux

lundi 6 novembre 2017 à 19:02 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

A Monieux, la mairie a créé un parking en terre et pierres pour empêcher les voitures de stationner sur les berges du lac. Une conseillère départementale FN estime qu'il faut être "inconscient pour détruire une zone humide" en période de sécheresse.

Ce parking prés du lac de Monieux inquiète une conseillère départementale FN de Vaucluse
Ce parking prés du lac de Monieux inquiète une conseillère départementale FN de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

monieux

A Monieux, un parking près du lac est au cœur d'une polémique. La conseillère départementale Front national Marie Thomas de Malville accuse le maire de mettre en péril les zones humides de la Nesque avec le dépôt de gravats d'origine inconnue. Elle estime qu'il est "inconscient de détruire cette zone en période de sécheresse". Marie Thomas de Malville écrit dans son communiqué que "le remblaiement n'aurait fait l'objet d'aucune déclaration ni autorisation".

"S'il vous plait, enlevez nous ces gravats du lac de Monieux" Marie Thomas de Malville (FN)

Marie Thomas de Malville (FN) demande le retrait des remblais

Délibération tamponnée par la préfecture sans impact sur le lac

Le maire PRG de Monieux, Alain Gabert rétorque que la délibération prise en conseil municipal a été "signée et tamponnée par la préfecture". Alain Gabert assure que les travaux n'ont "absolument pas impacté le lac ou la rivière La Nesque". Le remblai est constitué de terre et de pierres pour éloigner les voitures de la berge du lac et préserver la biodiversité.

Alain Gabert estime qu'il s'agit de "politique politicienne pour faire n'importe quoi" dans un contexte de débat sur la création du Parc Naturel du Ventoux. Marie Thomas de Malville répond qu'elle se "préoccupe du Ventoux et de la biodiversité alentour".

"On veut que les gens restent à l'extérieur du lac. On n'a pas touché au lac et à la Nesque". Alain Gabert, maire PRG de Monieux

Pierre Gabert veut éloigner les voitures des berges du lac de Monieux

Le maire de Monieux a voulu éloigner les voitures des canards du lac - Radio France
Le maire de Monieux a voulu éloigner les voitures des canards du lac © Radio France - Philippe Paupert

Des remous de politique politicienne dans le lac de Monieux