Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pollution à Fos-sur-Mer : la préfecture des Bouches-du-Rhône conteste l'étude sur la contamination des aliments

mercredi 14 février 2018 à 19:02 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Selon Pierre Dartout, le préfet des Bouches-du-Rhône, l'étude révélant la contamination des aliments par la pollution industrielle à Fos-sur-Mer manque de rigueur.

La préfecture des Bouches-du-Rhône conteste les résultats de l'étude sur la présence de polluants dans des aliments à Fos-sur-Mer
La préfecture des Bouches-du-Rhône conteste les résultats de l'étude sur la présence de polluants dans des aliments à Fos-sur-Mer © Maxppp -

Marseille, France

Pierre Dartout, le préfet des Bouches-du-Rhône a estimé mercredi lors d'une conférence de presse à Marseille que l'étude dénonçant la présence de polluants dans plusieurs aliments dans le secteur de Fos-sur-Mer relève du "manque de rigueur".

Lundi, l'Association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos (ADPLGF) avait révélé les résultats d'une étude montrant qu'un quart des échantillons de viande bovine qu'elle avait testés dépassait le seuil réglementaire en dioxines, des polluants organiques très toxiques, contre 0,3% des échantillons de viande au niveau du contrôle national. Des analyses sur des œufs de poules élevées en plein air au pied des Alpilles avaient également montré un dépassement du seuil réglementaire dans la moitié des échantillons testés (contre 2% au niveau national).

"Aucun contaminant n'a franchi le seuil réglementaire" (Préfecture des Bouches-du-Rhône)

Le préfet des Bouches-du-Rhône conteste ces résultats affirmant qu'"en aucun cas les services de l'Etat ne pouvaient conclure à un danger sur toute la filière". La direction départementale de la protection des populations (DREAL) a réalisé 440 prélèvements sur de la viande bovine et porcine, sur des crustacés, des œufs et des poissons entre 2009 et 2017 et "aucun contaminant environnemental n'a franchi le seuil réglementaire".

L'un des laboratoires qui a réalisé l'étude révélée lundi pas habilité

La préfecture affirme également que l'étude révélée par l'ADPLGF a été réalisée en 2009 par deux laboratoires "dont un n'est pas habilité" et le nombre total de prélèvements effectués est "inconnu".