Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pollution atmosphérique à l'ozone : alerte orange dans le Grand Est vendredi, rouge samedi

vendredi 3 août 2018 à 12:23 - Mis à jour le vendredi 3 août 2018 à 17:15 Par Blandine Costentin, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Atmo Grand Est, qui surveille la qualité de l'air dans la région, déclenche ce vendredi la procédure d'information sur la pollution de l'air à l'ozone. Samedi, avec le maintien de la canicule, la procédure passe au rouge. Seul le département des Vosges est épargné.

La pollution liée à l'ozone est favorisée par le trafic routier, en période de forte chaleur.
La pollution liée à l'ozone est favorisée par le trafic routier, en période de forte chaleur. © Maxppp - Julio PELAEZ

Grand Est, France

Avec le maintien des températures caniculaires en cette fin de semaine, la pollution à l'ozone se développe dans le Grand Est. Le seuil d'information, en orange, est déclenché dans toute la région ce samedi -sauf les Vosges- par Atmo Grand Est, l'organisme de surveillance et de prévision de la qualité de l'air. Samedi, c'est le niveau d'alerte, en rouge, qui est d'ores-et-déjà annoncé. 

La pollution à l'ozone vient de la combinaison des températures très chaudes - le Grand Est est en alerte orange à la canicule-, du fort rayonnement solaire et des activités humaines, comme le trafic routier. Tous les départements dépassent ce vendredi leur seuil d'information des populations, qui est de 180 microgramme par mètre cube. Seules les Vosges sont épargnées : des orages sont prévus vendredi et samedi.

En conséquence, les préfectures des neuf départements demandent aux automobilistes de réduire leur vitesse de 20 km/h sur les autoroutes et routes à chaussées séparées.

Pas d'activité physique intense en extérieur

Dans cette situation, il est recommandé à tous d'éviter les activités physiques intenses en plein air. Les personnes sensibles et fragiles ne devraient pas sortir l'après-midi, quand l'ensoleillement est au maximum. Des conseils qui sont aussi valables pour se prémunir d'un coup de chaud... En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, consulter un médecin. 

Un système de mesure de l''association Atmo Grand Est installé au Parc Sainte-Marie à Nancy. - Radio France
Un système de mesure de l''association Atmo Grand Est installé au Parc Sainte-Marie à Nancy. © Radio France - Laurent Watrin

"C'est l'accumulation de chaleur de ces derniers jours liée à la pollution du trafic routier qui provoque cette alerte rouge à la pollution à l'ozone", explique Charles Schillinger, ingénieur étude chez Atmo Grand Est. Face à cette alerte rouge à la pollution à l'ozone, mieux vaut éviter les sorties dans l'après-midi car c'est aussi à ce moment là que la pollution est la plus forte, surtout entre 14h et 18h.  Cette alerte rouge à la pollution à l'ozone devrait perdurer au moins tout le week-end.

Charles Schillinger, ingénieur études chez Atmo Grand Est joint par Cécile Soulé pour France Bleu