Climat – Environnement

Pollution aux particules fines : le point sur les régions touchées et les restrictions de circulation

Par Marina Cabiten, France Bleu dimanche 22 janvier 2017 à 18:02 Mis à jour le lundi 23 janvier 2017 à 14:37

Plusieurs régions sont touchées par un nouveau pic de pollution de l'air, avec restrictions à la clé pour les voitures
Plusieurs régions sont touchées par un nouveau pic de pollution de l'air, avec restrictions à la clé pour les voitures © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

De Paris à Lyon, de la Bretagne à l'Alsace, plusieurs zones sont concernées par un nouveau pic de pollution de l'air aux particules fines. En conséquences, les préfectures concernées ont déclenché des mesures de restriction de la circulation.

En raison d'un pic de pollution aux particules fines, plusieurs préfectures ont pris ou prolongé dimanche des mesures de limitation obligatoire de la vitesse sur les routes. C'est le cas notamment à Paris et alentour, en Bretagne, dans le Nord et le Pas de Calais où la vitesse maximale autorisée est abaissée de 20 km/h jusqu'à lundi inclus. Même chose sur le réseau autoroutier du Bas-Rhin et des Pays-de-la-Loire à partir de 6h du matin, ce lundi. En Gironde, c'est sur la rocade de Bordeaux qu'il faut lever le pied dès ce dimanche.

Bretagne

Les préfectures du Morbihan, d'Ille-et-Vilaine et des Côtes-d'Armor ont rendu obligatoire la réduction de 20km/h de la vitesse maximale sur les routes, les voies rapides, et l'A84, jusqu'à lundi soir. Des contrôles routiers prévus pour assurer que la mesure sera appliquée, préviennent les autorités. Dans le Finistère, la réduction de la vitesse est seulement recommandée. Sur les routes limitées habituellement à 110 km/h, la vitesse maximale autorisée sera de 90 km/h jusqu'à lundi soir. Sur le réseau autoroutier, interdiction de dépasser les 110 km/h. En Bretagne, il est également interdit de brûler des déchets végétaux et de faire des feux de cheminées. Il est aussi conseillé de limiter le chauffage pour limiter les émissions de polluants dans l'atmosphère. -

Pays de la Loire

Vitesse maximale là aussi réduite de 20km/h à partir de lundi matin sur le réseau autoroutier et sur les 2x2 voies.

Nord et Pas-de-Calais

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais, concernés eux aussi par un pic de pollution depuis la fin de semaine, ont également prolongé l'abaissement obligatoire de 20 km/h des vitesses maximales autorisées jusque lundi soir.

Gironde

En Gironde, la préfecture a pris le même type de mesure pour la journée de dimanche, mais elle ne concerne que la rocade de Bordeaux. Habituellement limitée à 90km/h, il est interdit d'y dépasser les 70 km/h pour limiter les rejets dans l'atmosphère de particules fines. Dans le même temps, les activités d’écobuage et de brûlages à l’air libre sont elles aussi prohibées jusqu’à la fin du pic de pollution.

Alsace et Lorraine

Des mesures d'urgences sont prises dans le Bas-Rhin dès lundi 6h du matin et pour au moins jusqu'à mardi soir. Sur le réseau autoroutier la vitesse maximale autorisée est abaissée de 20km/h et la vitesse maximale autorisée pour l'ensemble des véhicules est fixée à 70km/h dans l'agglomération de Strasbourg. L'Eurométropole de Strasbourg incite les Alsaciens à privilégier les transports en commun avec des tarifs spéciaux.

Restrictions aussi en Moselle, en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.

Rhône-Alpes

Des mesures de limitations de vitesse similaires sont également en vigueur autour de Lyon, Grenoble, et dans la vallée de l'Arve (Haute-Savoie) menant au Mont Blanc. Les transports en commun sont gratuits mardi dans l'aggloméraion d'Annecy.

Le dispositif de circulation alternée introduit lundi à Lyon et Villeurbanne, face au pic de pollution durable dans l'agglomération, est maintenu pour mardi, a annoncé la préfecture du Rhône. Après les véhicules pairs lundi, l'interdiction de circulation concernera mardi les véhicules impairs, sauf ceux dotés d'une vignette verte (zéro émission), violette (1), jaune (2) et orange (3) qui eux pourront rouler.

Paris et sa banlieue

A Paris et en proche banlieue, dans un périmètre délimité par l'autoroute A86 (non comprise), la circulation sera interdite aux véhicules dotés des vignettes Crit'Air numéro 5 (très polluants) ainsi qu'à ceux qui n'ont pas de vignette et qui sont encore plus nocifs pour l'environnement.