Climat – Environnement

Pollution : bientôt des panneaux de limitation de vitesse à Besançon

Par Julien Laurent, France Bleu Besançon mardi 24 janvier 2017 à 18:02 Mis à jour le mardi 24 janvier 2017 à 18:18

La fameuse pollution aux particules fines...
La fameuse pollution aux particules fines... © Getty - Nello Giambi

La pollution aux particules fines est toujours présente en Franche-Comté. Toutes les préfectures de la région maintiennent ainsi leur procédures d'alerte. Des limitations de vitesse obligatoires essentiellement sur les grands axes, mais qui devraient à terme aussi concerner la ville de Besançon...

Comme sur une très grande partie de la moitié nord de la France, la qualité de l'air continuera d'être mauvaise en Franche-Comté ce mercredi 25 janvier, selon l'agence de surveillance ATMO. La faute, toujours, à la nouvelle vague de froid propice à l'accumulation des particules fines dans l'atmosphère...

Les différentes procédures d'alerte pour lutter contre la pollution sont donc maintenues par les préfectures du Doubs, de Haute-Saône, du Jura et du Territoire de Belfort. Il s'agit principalement de limitations de vitesse obligatoires : à 110 km/h sur les autoroutes A36 et A39 et 70 km/h sur toutes les routes de l'aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt.

En Franche-Comté, en revanche : toujours pas de circulation alternée ou différenciée dans les agglomérations, comme à Paris ou Grenoble par exemple. Mais à Besançon, la mairie planche sérieusement sur le sujet, avec des mesures concrètes qui doivent être validées dans les prochaines heures...

Des panneaux jaunes aux entrées de Besançon pour limiter la vitesse en cas de pollution

Jusqu'à présent, il n'existait qu'un système d'information des structures éducatives, du côté de la ville de Besançon. Autrement dit : en cas de mauvaise qualité de l'air, il était simplement rappelé les préconisations d'usages dans les établissements scolaires (éviter de sortir les élèves ou encore faire du sport dehors). Une mesure d'alerte qui a d'ailleurs été appliquée, en décembre dernier, lors du précédent gros pic de pollution. Et c'est justement cet épisode qui a décidé la mairie de Besançon à passer la vitesse supérieure dans la prévention de la pollution.

Plusieurs sessions de travail ont été menées depuis autour de l'adjoint santé - hygiène - prévention sanitaire, Cyril Devesa (EELV), pour arriver ce mercredi soir (25 janvier), aux premières nouvelles mesures concrètes que le maire Jean-Louis Fousseret doit officiellement finaliser lors d'une réunion avec son équipe municipale.

Et la principale procédure, ça sera l'implantation de panneaux temporaires à chaque entrée de ville, sur les principaux axes bisontins en tous cas. Des panneaux jaunes, comme ceux des chantiers et déviations provisoires par exemple, sur lesquels les conducteurs pourront lire des messages du type : "alerte pollution - seuil 1 (ou seuil 2 ou seuil 3, le seuil maximal) - attention limitation de vitesse obligatoire (de tant de km/h, selon l'importance de la pollution)".

Des panneaux mobiles qui viendront en complément des panneaux lumineux d'informations déjà existants dans l'agglomération du Grand Besançon. Reste quand même à définir, également, la bonne application de cette procédure en terme de surveillance et d'amendes éventuelles sur le terrain...