Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pollution : circulation alternée appliquée pour la première fois à Lyon et Villeurbanne à partir de vendredi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu
Lyon, France

La préfecture du Rhône a annoncé mercredi la mise en place de la circulation alternée à Lyon et Villeurbanne (Métropole de Lyon) à compter de vendredi. Cette mesure est appliquée pour la première fois sur cette zone en raison d'un "épisode durable de pollution atmosphérique aux particules fines".

La circulation alternée est appliquée pour la première fois à Lyon à partir de vendredi 9 décembre
La circulation alternée est appliquée pour la première fois à Lyon à partir de vendredi 9 décembre © Maxppp -

La préfecture du Rhône a décidé mercredi la mise en place "par anticipation" de la circulation alternée à Lyon et dans la ville voisine de Villeurbanne (Métropole de Lyon) dès le vendredi 9 décembre en raison d'un "épisode durable de pollution atmosphérique aux particules fines". C'est la première fois que cette mesure est appliquée dans l'agglomération lyonnaise.

Elle intervient en plein milieu de la traditionnelle Fête des Lumières, du 8 au 10 décembre, qui devrait attirer de jeudi à samedi des centaines de milliers de personnes dans le centre-ville de Lyon. Cette mesure d'alternat, intervient aussi alors que les transports en commun de l'agglomération (TCL) sont perturbés depuis plusieurs jours par une grève.

Les immatriculations se terminant par un chiffre impair

Seuls les véhicules avec une plaque d'immatriculation se terminant par un chiffre impair pourront circuler à partir de 5 heures vendredi 9 décembre. Le relevé de situation fourni mercredi midi fait apparaître un taux de 90 microgrammes de particules fines par mètre cube d'air, faisant suite aux 80 observés mardi et aux 76 de lundi, les jours précédents étant à un niveau nettement inférieur.

Certains types de véhicules sont toutefois exemptés, la liste ici

Pourquoi cette mesure est-elle mise en place dans la Métropole de Lyon ?

Alors que la circulation alternée a été mise en place mardi, puis reconduite mercredi et jeudi, le cadre réglementaire actuel prévoit que la circulation alternée en agglomération lyonnaise est déclenchée lorsque le seuil de 80 microgrammes par mètre cube d'air est atteint ou dépassé quatre jours de suite. Bien que ces conditions ne soient pas réunies mais, compte tenu des prévisions qui indiquent que le seuil de 80 microgrammes/m3 est susceptible d'être de nouveau dépassé jeudi, le préfet du Rhône Michel Delpuech a décidé cette mesure de circulation alternée "par anticipation".

  - Visactu
© Visactu -

"Rouler moins vite, ça joue, il y a moins de polluants, ça a quand même un effet"

— Bénédicte Rey du Boissieu, ingénieure chez Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Rouler moins vite, ça joue, il y a moins de polluants, ça a quand même un effet

Le préfet rappelle qu'il s'agit d'un épisode de pollution lié à la combustion. Les industriels sont aussi invités à réduire leurs émissions. Il invite également les opérateurs et les particuliers à réduire les sources de chauffage par combustion. Le préfet a informé de sa décision le sénateur maire de Lyon Gérard Collomb en l'invitant à mettre en œuvre toutes les mesures permettant la gratuité des transports en commun. Le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret a également été informé.

À lire aussi : La pollution qui touche la France résulte "d'un effet combiné de la météo et du chauffage"

Toute la zone Rhône-Alpes est concernée

L'épisode de pollution qui frappe le Lyonnais et le nord-Isère depuis le vendredi 2 décembre a atteint mardi soir le sud-Isère et le bassin grenoblois. En conséquence, depuis lundi, les automobilistes devront réduire leur vitesse de 20km/h sur les axes où la vitesse est supérieure ou égale à 90km/h. Cette mesure déjà appliquée dans le passé dans la métropole grenobloise s’applique également dans le Grésivaudan et le Pays Voironnais.

L'épisode de pollution au particules fines ayant les mêmes conséquences dans la Drôme, la préfecture a demandé aux automobilistes de réduire leur vitesse de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée sur l’A7 et la RN 7.

  - Visactu
© Visactu -
Lyon et Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon - Radio France
Lyon et Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu