Climat – Environnement

Pollution de l'air : un épisode parti pour durer en Normandie

Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 23 janvier 2017 à 17:27

Sur les axes routiers nationaux et autoroutiers, la vitesse est abaissée de 20 km/h.
Sur les axes routiers nationaux et autoroutiers, la vitesse est abaissée de 20 km/h. © AFP - Philippe Huguen

Depuis la semaine dernière, la Normandie est victime d'un épisode de pollution aux particules fines. La faute aux conditions météorologiques défavorables, avec un temps froid et sec et surtout, l'absence de vent. Les seuils de pollution devraient restés très élevés cette semaine.

En observant la cime des arbres, pas une once de vent. C'est précisément cela, en plus d'un temps froid et sec, qui empêche les particules de pollution de se disperser. Depuis le jeudi 19 janvier, cet épisode s'est installé puis renforcé dans toute la Normandie, avant d'atteindre des seuils très élevés lundi 23 janvier. Aucune amélioration n'est prévue avant le milieu de semaine.

Air Normand, organisme chargé de surveiller la qualité de l'air, place la ville de Caen au niveau maximal avec un indice de 10/10, même chose à Lisieux, Alençon est à 8/10 pour la journée du lundi 23 janvier. Une procédure d'alerte a même été lancée dans le Calvados par la préfecture lundi 23 janvier. Le département faisait déjà l'objet depuis la fin de semaine dernière d'une procédure d'informations, mais la "persistance durant trois jours consécutifs" a conduit les autorités préfectorales à prendre cette décision. Le département de l'Orne fait l'objet d'une procédure d'informations et de recommandations, le seuil juste au dessous. Une situation qui pourrait s'aggraver en fonction de la météo, à la fois dans l'Orne et dans la Manche, dans les prochains jours.

Vitesse maximale abaissée de 20km/h

Les autorités préfectorales recommandent de limiter les activités physiques trop intenses pour les personnes les plus vulnérables, à savoir les personnes âgées, les jeunes enfants, les asthmatiques, ou les personnes présentant des insuffisances respiratoires. Il est également recommandé de limiter les déplacements en voiture. La vitesse maxime sur tout le réseau routier national et autoroutier est abaissé de 20 km/h. Des contrôles routiers pourraient être opérés par les forces de l'ordre. Des mesures susceptibles d'être reconduites pour les jours à venir.

Pas de transports gratuits

Dans l'agglomération caennaise, Caen-la-Mer conseille aux habitants d'utiliser les transports en commun mais aucune mesure de gratuité n'est mise en place pour l'instant.

Outre la météo, cet épisode s'explique également par "les émissions de polluants, comme le trafic routier, mais aussi le chauffage, particulièrement le chauffage au bois", explique Christophe Legrand, directeur adjoint d'Air Normand, organisme chargé de surveiller la qualité de l'air. Ces facteurs, conjugués à la météo, explique ce phénomène. L'absence de vent notamment, empêche la dispersion des particules.

Les prévisions météorologiques montrent un anticyclone sur une large partie Nord de la France, au moins jusqu'à jeudi prochain. Christophe Legrand estime que ce pic de pollution en Normandie devrait perdurer au moins jusqu'à ce moment. Voire plus si la météo ne change pas d'ici là.

Les prévisions pour la journée du mardi 24 janvier 2017.  - Visactu
Les prévisions pour la journée du mardi 24 janvier 2017. © Visactu