Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

Pollution du Grande America : la Charente-Maritime en pré-alerte

jeudi 14 mars 2019 à 16:57 Par François Petitdemange, France Bleu La Rochelle, France Bleu et France Bleu Poitou

Le littoral de Charente-Maritime est désormais en pré-alerte, comme le département de la Gironde, avant la possible arrivée des deux nappes de fioul du Grande America. Les nappes n'arriveront pas avant une semaine.

Le Grande America en feu avant de couler
Le Grande America en feu avant de couler © Maxppp - LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE / HANDOUT

La Rochelle, France

Ce sont maintenant deux nappes d'hydrocarbure qui se déplacent vers l'est et vers la Charente-Maritime et la Gironde. Et qui pourraient toucher notre littoral d'ici une semaine, voire dix jours, selon les spécialistes du CEDRE. Le ministre de la Transition Ecologique François de Rugy l'a redit ce jeudi après-midi depuis Brest : les vents de plein ouest poussent les nappes vers la Charente-Maritime et la Gironde.

Les deux préfectures ont donc déclenché une pré-alerte, qui prévoit la préparation et le prépositionnement des moyens anti-pollution nécessaires - barrages flotants, barges, etc... Mais pour l'instant, ce sont surtout les moyens anti-pollution en mer qui sont mobilisés par la préfecture maritime de l'Atlantique, notamment l'Argonaute, navire spécialisé parti dès mercredi soir de Brest. D'autres bateaux sont sur place pour tenter de pomper directement le fioul en mer, mais "les conditions météo très dégradées limitent nos capacités d'intervention", indique la préfecture maritime de l'Atlantique. Et le ministre François de Rugy dit craindre l'arrivée de "fragments" de fioul sur le littoral, des "résidus" qui n'auront pas pu être traités en mer.

Une pollution issue du Grande America au large de La Rochelle - Maxppp
Une pollution issue du Grande America au large de La Rochelle © Maxppp - MARINE NATIONALE / HANDOUT

"Tout le monde est en alerte", explique le président du département de la Charente-Maritime Dominique Bussereau, mais il lance : il ne faut pas tomber "dans la psychose". Il rappelle que les 2.200 tonnes de carburant du Grande America sont loin des 30.000 tonnes de fioul lourd transporté en 1999 par le pétrolier l'Erika ou des 70.000 tonnes du Prestige en 2002.

La ville de La Rochelle, de son côté, a lancé l'inventaire de ses moyens techniques pour lutter contre une éventuelle pollution, y compris dans les communes voisines. La Ligue pour la Protection des Oiseaux, dont le siège est à Rochefort, en Charente-Maritime, se dit en alerte, prête à secourir les oiseaux si nécessaire. Le président de la communauté de communes l'île de Ré, Lionel Quillet; explique que les 300 portes, les "pelles" qui permettent d'empêcher l'eau de mer d'entrer dans les marais, vont toutes être testées une par une.

Quant à l'association Nature Environnement 17, elle annonce qu'elle va porter plainte. Elle craint que les boulettes de fioul viennent souiller les parcs à huîtres et les bouchots des mytiliculteurs de manière durable et catastrophique.

Le Grande America, navire italien, a sombré mardi à 330 km à l'ouest de La Rochelle. Il contient notamment 2.200 tonnes de carburant, ainsi que des produits chimiques. Deux nappes d'hydrocarbure sont maintenant visibles, distantes de 20km l'une de l'autre, des nappes de 13km sur 7 et de 9km sur 7.