Transports

Pollution à Grenoble : nouvelles interdictions de circulation et gratuité des transports en commun

Par Denis Souilla, France Bleu Isère et France Bleu lundi 12 décembre 2016 à 17:28 Mis à jour le mardi 13 décembre 2016 à 8:26

Grenoble en est à son huitième jour d'alerte à la pollution aux particules fines
Grenoble en est à son huitième jour d'alerte à la pollution aux particules fines © Maxppp -

Le pic de pollution repart de plus belle à Grenoble (Isère). Lundi, l'agglomération alpine a franchi le seuil des 50 microgrammes de particules fines par mètre cube d'air. Par conséquent, de nouvelles restrictions de circulation sont prévues ce mardi. Les transports en commun seront gratuits.

Au huitième jour de l'épisode de pollution qui touche Grenoble (Isère) et son agglomération, de nouvelles mesures de restrictions de circulation sont prévues pour la journée de ce mardi 13 décembre.

Interdiction de circuler pour les véhicules diesel avant 2006 et les essence avant 1997

Désormais, les véhicules diesel de plus de dix ans, immatriculés avant le 1er janvier 2006, ne pourront pas circuler dans le périmètre des 49 communes de l’agglomération grenobloise ainsi que sur l'A48 à partir de Voreppe et l'A41 à partir du péage de Crolles en direction de Grenoble. Cette interdiction se rajoute à celle qui concerne depuis samedi les véhicules essence immatriculés avant le 1er janvier 1997. En tout, on estime qu'une voiture sur quatre est concernée, soit 25% du parc automobile.

Les véhicules munis des certificats "qualité de l'air" numérotés 4 et 5 seront aussi invités à rester au garage. Il s'agit des voitures diesel de plus de 10 ans, des poids lourds et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009 et des deux-roues immatriculés avant le 1er juillet 2004.

Depuis samedi, les voitures de plus de 20 ans et les poids lourds et autocars antérieurs à 2001, sans distinction de motorisation, ainsi que les deux-roues datant d'avant 2000, n'avaient déjà pas le droit de circuler dans les 49 communes de la métropole grenobloise, ni sur les axes autoroutiers y menant, comme le prévoit le dispositif de vignettes anti-pollution que Grenoble est la première ville de France à expérimenter.

Transports en commun gratuits

La nouveauté, c'est qu'en ce huitième jour de pic de pollution, mardi, les transports en commun seront gratuits. Cela concerne le réseau TAG (Transports de l'agglomération grenobloise), le réseau du Grésivaudan TOU GO, celui du Pays voironnais. Par ailleurs, les Métrovélo, vélo en libre service dans l'agglomération grenobloise, seront également gratuits.

Toujours la limitation de vitesse abaissée

Parallèlement aux restrictions prévues dans cette zone, les limitations de la vitesse à 70km/h restent actives sur l'A51, l'A480 et l'A48 aux abords de la métropole, là où elles sont prévues à 90 km/h en temps normal. La mesure s'applique à 49 communes de la Métropole grenobloise, de la Communauté de communes du Grésivaudan et de la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais.

→ À lire aussi : Pollution : la vignette obligatoire pour circuler dans la métropole grenobloise