Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pollution : une association de voyageurs demande la gratuité des bus et des trams au Grand Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

Alors que l'alerte pollution aux particules fines est reconduite jusqu'à au moins vendredi en Côte-d'Or, une association de voyageurs demande au Grand Dijon de proposer la gratuité des transports en commun.

Pendant les pics de pollution, en Côte-d'Or les transports ne sont pas gratuits.
Pendant les pics de pollution, en Côte-d'Or les transports ne sont pas gratuits. © Maxppp -

La pollution ne nous lâche pas. la Côte-d'Or est maintenue en alerte jusqu'à au moins vendredi car le taux de particules fines dans l'air dépasse toujours les seuils. La vitesse reste ainsi réduite de 20km/h sur toutes les routes du département et nous sommes tous cordialement invités à laisser notre voiture au garage. D'accord mais comment on va au boulot ?

La gratuité ou au moins un tarif réduit

Pour encourager les Dijonnais à prendre le bus et le tram pendant les gros pics de pollution, l'association Au fil des réseaux demande au Grand Dijon de faire quelque chose. Rendre les transports en commun gratuits ces jours-là par exemple propose Nicolas Roze le président de l'association de défense des voyageurs : "C'est une piste à explorer puisque certaines villes y arrivent. D'autres aussi proposent un pass unique à 1€ ou 1€60. Ce qu'on aimerait c'est que les élus s'intéressent un peu à la question."

La gratuité annulée en Île-de-France car trop chère

Cependant la gratuité totale mise en place dans certaines agglomérations n'a pas fait long feu. A Grenoble, elle est maintenue pour les bus, les tramways et les vélos en libre service, mais depuis le début de l'année par exemple, le métro n'est plus gratuit à Paris les jours de pollution. Cela coûtait trop cher. "La mesure coûtait 4 millions d'euros par jour au Syndicat des transports" explique même Stéphane Beaudet, le vice-président de la région Île-de-France en charge des transports. Désormais, les usagers peuvent bénéficier d'un "forfait pollution" à 3€80 par jour.

"Investir dans le réseau pour un vrai report modal sur le long terme"

Sauf que le Grand Dijon ne l'envisage pas non plus. L'agglomération préfère investir dans le réseau actuel pour l'améliorer, le rendre plus efficace et pousser les gens à abandonner leur voiture pour de bon, et pas seulement les jours de pollution.

Choix de la station

France Bleu