Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Pour évaluer la pollution émise par les voitures, les maires de Paris, Londres et Séoul ont décidé de s'unir

mercredi 29 mars 2017 à 15:27 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

La maire de Paris, Anne Hidalgo, le maire de Londres, Sadiq Khan et le maire de Séoul, Won-soon Park, vont créer un nouveau système de notation des véhicules fondé sur les émissions réelles de particules polluantes. L'initiative, baptisée "Air'volution", a été lancée mercredi à Paris.

Lancement d'Air'volution à Paris.
Lancement d'Air'volution à Paris. © AFP - Philip Rock / ANADOLU AGENCY

Paris, France

Les maires de Paris, Londres et Séoul ont décidé de combattre ensemble la pollution de l'air. Réunis à Paris, ils ont lancé mercredi l'opération "Air'volution". Ce système de notation des véhicules est fondé sur leurs émissions réelles de particules polluantes. Il doit permettre de mieux informer le consommateur qui pourra ainsi connaitre le véritable impact environnemental de la voiture qu'il achète et conduit. Air'volution vise également les constructeurs automobiles. Il doit les inciter à investir dans les véhicules propres. Anne Hidalgo a d'ailleurs reçu Renault, PSA, BMW, Volkswagen et d'autres constructeurs à l'Hôtel de ville.

Air'volution permettra d'obtenir des données fiables, affirme Anne Hidalgo

Selon la Mairie de Paris, la certification des véhicules dans l'Union Européenne s'applique uniquement aux émissions de CO2, et les tests sont réalisés en laboratoire. Une fois sur la route les véhicules s'avèrent parfois quinze fois plus polluant que durant les tests.

Avec Air'volution, des capteurs seront placés sur des véhicules de différentes marques. Leur niveau de pollution sera évalué en situation réelle quand ils circuleront. Des capteurs mobiles seront aussi installés prochainement dans les rues de Paris. Les données seront publiées sur un site internet dédié. Une note sera attribuée pour chaque modèle de véhicule. Les premiers chiffres devraient pouvoir être publiés en décembre 2017 pour Paris et Londres.

Il devient impératif d'agir : le maire de Londres

Le maire de Londres veut que sa ville devienne une zone très peu polluée en 2019. Il a rappelé que les voitures les plus polluantes devraient payer une taxe supplémentaire pour accéder au centre de la ville.

Le maire de Séoul estime, qu'avec l'Accord de Paris, les villes font un effort commun supplémentaire pour rendre les cités plus respirables pour les citoyens.

Tokyo, Moscou, Madrid, Mexico, Milan ou encore Oslo se déclarent intéressées par cette initiative prise sous l'égide du réseau mondial de villes C40 que préside Anne Hidalgo.

Le C40 a été créé il y a un peu plus de dix ans pour fédérer les initiatives des grandes métropoles et lutter contre le réchauffement climatique. En 2016, la maire de Paris a succédé au maire de Rio (Brésil) à la tête de cette organisation.