Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le pourquoi du comment

Pourquoi faut-il se dépêcher de faire ramoner sa cheminée ?

mardi 30 octobre 2018 à 6:31 Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre et France Bleu

C'est indispensable pour éviter l'accident : le ramonage de la cheminée doit être fait avant de devoir la rallumer pour lutter contre le froid.

De préférence, il faut faire ramoner sa cheminée avant d'avoir dû la rallumer à l'arrivée des premiers froids.
De préférence, il faut faire ramoner sa cheminée avant d'avoir dû la rallumer à l'arrivée des premiers froids. © Maxppp -

Yonne, France

Une cheminée, c'est comme n'importe quel appareil de chauffage, ça s'entretient ! Qu'elle soit traditionnelle, au gaz, ou que ce soit un poêle, il faut absolument penser à la faire ramoner avant que l'hiver ne s'installe définitivement.

Pourquoi faut-il faire ramoner sa cheminée ?

Tout simplement parce qu'elle est sale ! Depuis l'hiver dernier la suie et les dépôts sont restés accrochés au conduit de votre cheminée. Il faut donc la nettoyer, de préférence avant de devoir la rallumer pour vous chauffer. Evidemment, il ne faut pas le faire soi-même mais laisser ça à un ramoneur professionnel. Dans l'Yonne, il y en a une vingtaine, mais dépêchez-vous parce qu'ils sont overbookés en ce moment : les délais d'attente peuvent aller jusqu'à deux mois !

Selon le règlement sanitaire départemental, deux ramonages par an sont obligatoires pour une cheminée au bois, une fois par an pour celles au gaz. Un ramonage coûte entre 50 et 100 euros.

Quels sont les risques si la cheminée n'est pas bien entretenue ?

Le premier, c'est que la suie accumulée dans le conduit prenne feu, et que l'incendie se propage dans la maison. En 2017 dans l'Yonne les pompiers ont été appelés pour près de 350 feux de cheminée. D'ailleurs en cas de sinistre, si vous n'avez pas le certificat qui prouve que vous avez récemment fait ramoner la cheminée, votre assureur ne vous indemnisera pas !  

Le second risque, c'est l'intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz incolore et inodore est responsable d'une centaine de décès chaque année en France, c'est donc à prendre très au sérieux.  Pour éviter ces accidents domestiques, n'oubliez pas de vérifier vos détecteurs de fumée. Il existe aussi des détecteurs de monoxyde de carbone.

À part le ramonage, comment bien entretenir sa cheminée ?

Si vous avez une cheminée avec un insert, contrôlez régulièrement l'étanchéité du joint. Un joint défectueux peut laisser passer la fumée et les gaz de combustion. Pour les cheminées traditionnelles, le choix du bois est important : préférez les bois secs et durs comme le hêtre ou le chêne. Surtout, il ne faut pas faire brûler n'importe quoi ! Si possible, utilisez toujours la même essence de bois, ça encrasse moins le conduit. Et surtout, ne faites pas brûler de bois peint ou vernis, qui dégagent des fumées toxiques, et salissent la cheminée.

Pour éviter les accidents de feu de cheminée, les conseils du commandant Laurence Charrier, chef du groupement opérations des pompiers de l'Yonne