Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Pourquoi la Nasa a lancé une sonde à l'assaut du soleil

dimanche 12 août 2018 à 13:41 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Ce dimanche, la Nasa a lancé la sonde Parker à l'assaut du soleil, depuis la Floride. L'objet sera le premier fabriqué par l'homme à traverser l'atmosphère du soleil. Une prouesse technologique, qui a un but scientifique bien précis : comprendre comment fonctionnent les vents solaires.

La sonde Parker a été lancée dimanche par la Nasa, pour une mission de sept ans autour du soleil.
La sonde Parker a été lancée dimanche par la Nasa, pour une mission de sept ans autour du soleil. © AFP - NASA/NOTIMEX

Ce dimanche, la Nasa a réussi à lancer sa sonde Parker depuis cap Canaveral, en Floride. L'objet le plus rapide jamais créé par l'homme circule à 700.000 km/h. Il sera le premier à traverser l'atmosphère du soleil. Mais au-delà de la prouesse technologique, il a pour but d'aider à comprendre comment fonctionnent les tempêtes de vents solaires, et pourquoi elles perturbent les réseaux de communication  terrestres.

La première réalisation humaine à traverser le soleil 

De la taille d'une voiture, d'un coût de 1,5 milliard de dollars, la sonde Parker a pour première mission de devenir le premier objet construit par l'homme à affronter les conditions dantesques de la couronne, une partie de l'atmosphère du soleil, qui est 300 fois plus chaude que la surface de l'astre.

La sonde devra passer à environ 6,2 millions de kilomètres de la surface du soleil et traverser 24 fois cette couronne pendant les sept ans que doit durer la mission. Quand elle sera près du soleil, Parker voyagera suffisamment rapidement pour parcourir l'équivalent d'un trajet New York-Tokyo en une minute.

Comprendre pourquoi le soleil perturbe le réseau électrique sur Terre 

Au-delà de la prouesse technologique, la sonde a aussi pour mission d'aider à comprendre pourquoi la couronne est environ 300 fois plus chaude que la surface du soleil. Derrière ce phénomène, les scientifiques veulent comprendre le phénomène des vents solaires : pourquoi les particules énergétiques de la couronne produisent des tempêtes électromagnétiques, qui peuvent perturber le fonctionnement du réseau électrique sur Terre, voire causer des ravages dans les systèmes de communication terrestres.

Mesurer les particules et prendre des photos 

Les outils embarqués doivent donc mesurer les particules à haute énergie, les fluctuations magnétiques et prendre des images pour tenter de mieux comprendre cette couronne, qui est "un environnement très étrange, peu familier pour nous", explique Alex Young, un spécialiste du Soleil à la Nasa.

Des mesures prises grâce à un bouclier résistant à 1.400 degrés

L'engin est protégé par un bouclier en composite carbone d'une douzaine de centimètres d'épaisseur,  qui doit protéger les instruments scientifiques qu'ils transportent d'une température de près de 1.400 degrés Celsius. A l'intérieur de la sonde, il devrait cependant faire seulement 29 degrés.

  - Visactu
© Visactu -