Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'AIDA nova, premier paquebot de croisière au gaz naturel liquéfié à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La fumée des navires fait suffoquer les Marseillais. Pour lutter contre les émissions polluantes, le groupe Costa a présenté en mai, son premier paquebot de croisière fonctionnant au gaz naturel liquéfié.

Le paquebot AIDA Nova dans le port de Marseille
Le paquebot AIDA Nova dans le port de Marseille © Radio France - Timour OZTURK

Le Gaz Naturel Liquéfié est-il la solution miracle pour des croisières plus respectueuse de l'environnement ? Aujourd'hui, les plus gros paquebots polluent chacun autant qu'un million de voitures. Principalement à cause du carburant qu'ils utilisent, un fioul interdit pour l'automobile, extrêmement dangereux pour la santé à cause des particules fines qu'il émet pendant sa combustion. 

À Marseille, en juillet 2017, l'association France Nature Environnement avait démontré que les quartiers proches du port étaient beaucoup plus exposés à cette pollution que le reste de la ville. On estime que 10 à 20 % des particules en suspension de la ville proviennent du trafic maritime.

Le paquebot AIDA Nova fait 337 mètres de long, 42 mètres de large et compte 2 626 cabines
Le paquebot AIDA Nova fait 337 mètres de long, 42 mètres de large et compte 2 626 cabines © Radio France - Timour OZTURK

Avec l'utilisation de Gaz Naturel Liquéfié comme carburant, le groupe Costa, propriétaire de l'AIDA Nova, promet que les particules émises baissent de plus de 90%. Pour ce qui est du CO2 dégagé, la baisse est de 20% par rapport à un carburant classique, mais la pollution reste très importante. Pour le groupe Costa et sa maison mère Carnival c'est un pari, celui de laver l'image de pollueur collée à la croisière. Fin 2018, le capitaine d'un paquebot du groupe Carnival a d'ailleurs été condamné pour pollution de l'air à Marseille. 

Bientôt un deuxième bateau du même type

Ce premier paquebot fonctionnant au Gaz Naturel Liquéfié est une avancée réelle, et bientôt, en novembre 2019, un second navire, le Costa Smeralda, jumeau de l'AIDA nova, accostera lui aussi à Marseille. Mais remplacer la flotte existante de paquebots prendrait plusieurs dizaines d'années, et puis ces géants métalliques qui peuvent transporter plus de 6.000 passagers, sans compter l'équipage, entraînent d'autres problèmes pour l'environnement : des montagnes de déchets, une énorme utilisation d'eau potable, que le groupe Costa souhaite réduire de 5% dans les prochaines années. 

Des évolutions nécessaires, mais certainement pas suffisantes pour que les croisières n'aient plus de conséquences négatives sur l'environnement. Il faut rappeler que Marseille est le premier port de croisière de France avec près de deux millions de passagers attendus en 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess