Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Près de 5,5 millions d'euros investis par la région AURA dans la neige de culture en Isère

jeudi 30 novembre 2017 à 0:27 Par Julien Morin, France Bleu Isère

En mai 2016, Laurent Wauquiez annonçait un investissement de 20-25 millions d'euros de la Région pour la neige de culture dans le cadre du plan montagne. Un an et demi plus tard, 31 millions d'euros ont déjà été engagés. En Isère, le chèque est de plus de 5 millions d'euros répartis sur 15 stations.

Un canon à neige
Un canon à neige © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN

Isère, France

Au total, 102 projets autour de la neige de culture ont reçu des subventions de la Région en un an entre novembre 2016 et novembre 2017, 22 en Isère. Le principe d'attribution est toujours le même : une aide de 30% du montant des travaux plafonnée à 600.000€. L'enveloppe s'élève à 5 418 783 euros en Isère sur la période pour divers ouvrages tels l'installation de canons à neige, la rénovation ou l'extension du réseau déjà en place ou encore la réalisation de retenues collinaires. 15 stations dans le département sont bénéficiaires de ces subventions.

Chamrousse la plus dépensière et donc la plus aidée

La station située dans le massif de Belledonne a sorti le chéquier depuis novembre 2016. Afin de créer une retenue d'altitude sur le secteur de Roche Béranger, installer un réseau de neige de culture sur le secteur de Roche Béranger-Perche et étendre celui de Casserousse, la régie des remontées mécaniques a déboursé 5 100 000 euros. Des travaux subventionnés à hauteur d'1 500 000 euros par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Pour conforter l'économie touristique en montagne sur cette période hivernale il est nécessaire d'avoir une assurance neige. Cela passe par un équipement en canons à neige et de couvrir le maximum de superficie en neige de culture" - Franck Lecoutre, directeur de l'office de tourisme de Chamrousse.

Lancé en grande pompe en mai 2016 à Lans-en-Vercors par Laurent Wauquiez, l'acte 1 du plan montagne consacré aux équipements en neige de culture doit permettre de "soutenir les stations modestes qui, si elles n'ont pas d'enneigement, sont condamnées". Les stations de basses et moyennes, les plus vulnérables, sont donc privilégiées. Dans le premier volet de subventions (validé en novembre 2016), de nombreux dossiers dans le Vercors sont acceptés. en tout, les stations massif reçoivent 1 319 160 euros d'aides sur un an.

"On focalise l'investissement public sur une activité qui ne permet pas à notre région d'en vivre toute l'année (...) Cette mono-activité ne permet pas d'engager la transition énergétique qui est pourtant si nécessaire" - Pierre Mériaux, conseiller municipal de Grenoble délégué à la Montagne et ancien conseiller régional écologiste

Concernant la répartition dans les autres massifs du département, l'Oisans - Auris en Oisans, Alpes d'Huez et Deux Alpes en tête - émarge à 1 812 569 euros de subventions, la Chartreuse à 276 964 euros. À ces aides régionales s'ajoutent parfois des aides "neige de culture" du conseil départemental de l'Isère, pour un investissement total de 845 000 euros cette saison.