Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Près de deux ans après l’incendie du Cap Taillat, la nature reprend petit à petit ses droits

-
Par , France Bleu Provence

En juillet 2017, un terrible incendie ravage deux sites emblématiques du Var : le Cap Lardier et le Cap Taillat. En 48 heures, 550 hectares partent en fumée. Vingt-deux mois après le passage des flammes, quelques espèces refleurissent. Mais il faudra patienter avant de revoir pins et autres tortues.

Au pied des arbres calcinés du Cap Taillat, la nature reprend petit à petit ses droits
Au pied des arbres calcinés du Cap Taillat, la nature reprend petit à petit ses droits © Radio France - Sophie Glotin

Ramatuelle, France

Petit à petit, la végétation refleurit sur le Cap Taillat et sur le Cap Lardier, sites varois classés et protégés, ravagés par les flammes il y a un peu moins de deux ans. Le 24 juillet 2017, un mégot jeté à La Croix-Valmer provoque un terrible incendie : 550 hectares de végétation sont détruits. Après un long travail et près de 300.000 euros investis, la nature reprend petit à petit ses droits.

Les pins d'Alep feront leur retour d'ici une quarantaine d'années

Au pied des arbres calcinés, les couleurs refont leur apparition : le vert du maquis, le violet du liseron et du chardon ou encore le jaune du lotier ! Mais si les herbacées et les arbustes ont pu se régénérer assez rapidement après l’incendie, ce sera beaucoup plus long pour les arbres précise Raymond Viala, chargé de mission pour le Conservatoire d’Espaces Naturels et garde du littoral : "Les chênes devraient pouvoir repartir d’ici une dizaine d’années mais il faudra attendre une quarantaine d’années pour revoir des pins d’Alep matures et 60 à 70 ans pour revoir les pins parasols." 

Plus de tortues d'Hermann

Il faudra également du temps avant de revoir des tortues d’Hermann, espèce protégée, sur le Cap Taillat. 90% des tortues ont péri dans l’incendie. "Quelques-unes ont réussi à se protéger dans un creux de rocher ou sous un arbre mais les autres sont toutes mortes. On ne voit plus de tortues sur le Cap et leur recolonisation va être longue, peut-être quelques décennies" explique Henri Spini, directeur du Conservatoire d’espaces naturels. 

De gros travaux de sécurisation

Depuis l’incendie, 2000 arbres calcinés ont été abattus car ils me menaçaient de tomber sur les sentiers. Chaque année, 350.000 randonneurs profitent des sublimes paysages des Cap Taillat et Lardier. Comme les ganivelles qui délimitaient les sentiers ont également brûlé, le balisage a dû être refait : quatre kilomètres de sentiers ont été réaménagés pour éviter que le public ne piétine la végétation. De nouveaux panneaux ont également été installés pour rappeler aux randonneurs qu’il ne faut pas « jouer avec le feu ». Il est notamment interdit de fumer sur les sentiers.

Sur les pentes du Cap taillat, les stigmates de l'incendie de 2017 - Radio France
Sur les pentes du Cap taillat, les stigmates de l'incendie de 2017 © Radio France - Sophie Glotin
Les marches qui mènent à la presqu'île du Cap Taillat ont également souffert. Sur le Cap Lardier, 100 marches incendiées ont dû être changées - Radio France
Les marches qui mènent à la presqu'île du Cap Taillat ont également souffert. Sur le Cap Lardier, 100 marches incendiées ont dû être changées © Radio France - Sophie Glotin
Le liseron a fait son retour au bord du sentier du littoral - Radio France
Le liseron a fait son retour au bord du sentier du littoral © Radio France - Sophie Glotin
Le sentier des Canonniers, jusque-là recouvert par la végétation, a pu être aménagé après l'incendie de 2017 - Radio France
Le sentier des Canonniers, jusque-là recouvert par la végétation, a pu être aménagé après l'incendie de 2017 © Radio France - Sophie Glotin