Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

Un entreprise marnaise primée pour son robot électrique qui traite les vignes

mardi 4 décembre 2018 à 15:31 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne

La start-up Vitibot basée à Reims a été sélectionnée par le ministère de la transition écologique parmi une centaine de projets. Cette entreprise a inventé un robot autonome et 100% électrique pour le travail dans les vignes espère conquérir la Champagne. Et elle recrute en ce moment.

Le robot viticole "Bakus" doit être commercialisé dès le début de l'année 2019.
Le robot viticole "Bakus" doit être commercialisé dès le début de l'année 2019. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Primée par le ministère de l'écologie pour son "impact significatif sur la transition écologique", la start up marnaise Vitibot poursuit son développement à Reims. Et cherche encore à recruter. Il faut dire que son bébé, le robot viticole "Bakus" doit entrer dans sa phase de commercialisation dès le début de l'année 2019. 

Le premier prototype de ce robot autonome et 100% électrique a été présenté au public en mai lors de Terres innovations. Et le nouveau "Bakus" est désormais prêt dans le hangar de l'entreprise. "On lui a apporté des améliorations car le premier était destiné au travail du sol et là on s'est dit, on va construire une machine qui est vraiment capable d'accueillir tous les types d'outillages permettant tous les travaux viticoles qu'assure aujourd'hui un tracteur enjambeur classique", explique Bernard Boxho, directeur général de Vitibot. 

Reportage dans les locaux de Vitibot pour découvrir "Bakus", bientôt commercialisé.

10 recrutements supplémentaires 

Crée il y a seulement un an et demi, Vitibot emploie aujourd'hui 40 salariés, dont la moyenne d'âge ne doit pas dépasser 25 ans. Et le recrutement est donc loin d'être terminé puisque l'entreprise cherche à recruter 10 personnes supplémentaires : des ingénieurs et des techniciens, dans l'informatique et l'électronique. 

"On a pas encore démarrer une vraie production où là il nous faudra plus de profils type ouvriers, techniciens...", souligne Cédric Bache, président et cofondateur de Vitibot. Très attendu en Champagne, le robot viticole autonome et 100% électrique commence aussi à se faire désiré dans d'autres vignobles. "On a de la demande ailleurs mais aujourd'hui on a pas souhaité livrer en dehors de la Champagne parce qu'on souhaite rester à proximité des premières machines pour assurer un bon fonctionnement et un retour d'expérience pour nos bureaux d'étude", précise encore Cédric Bache. 

Une des solutions pour arrêter l'usage du glyphosate et d'autres intrants ?

Le robot "Bakus" est conçu entièrement dans la Marne. L'ossature est fabriquée à Saint-Ménéhould et les pièces de fonderie dans les Ardennes. Et l'entreprise, qui avait reçu un financement de la région Grand Est au démarrage, est toujours soutenue par la banque publique d'investissement, la BPI.