Climat – Environnement

Projet de création d'un Pôle Océanographique Aquitain à Arcachon

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde lundi 12 mai 2014 à 16:28

Une image de synthèse du projet
Une image de synthèse du projet © Radio France

L'enquête publique sur le projet de création du Pôle Océanographique Aquitain se déroule du 12 mai au 13 juin. L'université de Bordeaux propose de construire un nouveau bâtiment sur le petit port d'Arcachon. Le POA pourrait accueillir des activités de recherche, d'enseignement et un aquarium dans un espace de 10,000 mètres carrés.

Les scientifiques de l'Université de Bordeaux en parlent depuis 2011 mais cette fois-ci le dossier vient de franchir une étape importante avec l'ouverture de l'enquête publique (du 12 mai au 13 juin). L'université possédait déjà une base de recherche à Arcachon depuis 1867 mais les locaux étaient devenus vétustes et trop petits.

Certains enseignements scientifiques qui sont actuellement proposés sur le campus de Talence seraient transférés à Arcachon

L'idée est donc de construire un Pôle Océanographique Aquitain aux compétences élargies : un bâtiment de 4.000 mètres carrés au sol et de 20 mètres de hauteur situé sur le petit port d'Arcachon. Coût de l'opération : 35 millions d'euros financés pour moitié par l'État.

Premier volet de ce projet : la recherche sur les écosystèmes du littoral et la qualité des eaux. Deuxième volet : l'enseignement supérieur. Certains cours qui sont aujourd'hui proposés sur le campus de Talence seraient transférés à Arcachon. Ce pôle serait également ouvert au grand public avec un espace de médiation scientifique pour des ateliers pédagogique. On y retrouverait également un aquarium .

Cela va constituer une véritable muraille de Chine d'une laideure affreuse

Problème : certains habitants ne veulent pas de ce POA sur le petit port d'Arcachon. L'association de Sauvegarde du Site d'Arcachon dénonce le bétonnage du front de mer. André Tillier, président de l'ASSA estime que ce projet va "massacrer" le petit port.

André Tillier, président de l'ASSA

La recherche scientifique sur le milieu marin existe déjà à Arcachon depuis le XIXème siècle