Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Prolifération des rats à Béziers : rentrez vos poubelles !

mercredi 10 octobre 2018 à 11:48 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

Les habitants de Béziers s'inquiètent de la prolifération des rats, notamment quartier du Champ de Mars. La ville rejette la responsabilité sur l'agglo, mais invite aussi la population à davantage de civisme en rentrant ses poubelles. Attention aux amendes !

Une pétition a été lancée dans le quartier du Champs de mars à Béziers (illustration)
Une pétition a été lancée dans le quartier du Champs de mars à Béziers (illustration) © Maxppp -

Béziers, France

Y a-t-il trop de rats à Béziers ? C'est ce que pensent de nombreux habitants. Il y a 15 jours, une personne âgée a été mordue par un rat alors qu’elle était à son domicile dans le quartier du Champ de Mars. Une pétition a aussitôt été lancée par les riverains pour que la commune réagisse afin de stopper ce fléau qui mine leur quotidien. Une réunion avait lieu en début de semaine pour faire le point.

"Je croyais qu'il suffisait d'expliquer, mais il va falloir sanctionner."

Le maire de Béziers pointe d'abord du doigt la responsabilité des habitants qui laissent traîner leurs poubelles : "On a mis en place une police de proximité pour sensibiliser les gens qui laissent leurs poubelles et nourrissent les rats, qui n'entretiennent pas leur jardin, explique Robert Ménard, le maire. Moi je croyais qu'il suffisait d'expliquer et de faire de la pédagogie, ça ne suffit pas, il va falloir sanctionner.  Aujourd'hui, jeter ses ordures dans la rue, c'est 1.500 euros d'amende",  

Robert Ménard, le maire de Béziers

"80 pièges à rats c'est insuffisant."

Mais le maire de Béziers dénonce aussi l'inaction de l'agglomération Béziers Méditerannée qui a en charge l'entretien des canalisations, une mission dévolue à Suez.  "Ils ont mis plus d'un an à mettre en place des pièges à rats, l'an dernier, il n'y en avait encore que 12 pour Béziers et les 5 communes environnantes, aujourd'hui il y en a 80 mais c'est insuffisant. Y a une entreprise privée qui est payée pour faire ce travail et il va falloir qu'on passe derrière, c'est un comble, mais on va le faire."

Robert Ménard, le maire de Béziers

"Le travail est fait avec des systèmes électriques pour guillotiner les rats !"

Le président de l'agglomération Béziers Méditerranée réplique : "Avec Suez, on a quand même travaillé, 800.000 euros d'investissement, 80 pièges à rats avec des systèmes électriques pour guillotiner les rats qui sont déplacés au fur et à mesure de l'efficacité. Le travail est fait ! On nettoie aussi les 300 kilomètres de réseau régulièrement, mais la propreté c'est l'affaire de tous " explique Frédéric Lacas.

Frédéric Lacas, le président de l'agglomération Béziers Méditerranée

"Les rats savent ouvrir les sacs poubelles"

Du côté des habitants, on reconnaît qu'il y a encore un travail de prévention et d'explications à faire auprès des habitants, Elisabeth Graneris, est la présidente du Comité de quartier du Champs de Mars de Béziers : "Comme les bacs restent sur les trottoirs, que les riverains ne les rentrent pas dans leur garage, les poubelles débordent et les rats savent ouvrir les sacs poubelles. On essaye de sensibiliser les riverains pour qu'ils rentrent les bacs et éviter les dépôts sauvages à côté des poubelles. Il faudra peut-être sanctionner pour l'exemple"

Elisabeth Graneris, la présidente du Comité de quartier du Champs de Mars de Béziers

Pour certains riverains  il était temps d'agir car la situation devait insupportable : "Je suis au 4e étage et les rats montent sur les toits, je suis effrayée par la saleté dans la rue, il y a beaucoup d'incivilités, je fais la guerre pour que les poubelles restent fermées. Les bacs sont pleins et les sacs poubelles débordent"

Les habitants n'en peuvent plus