Climat – Environnement

Puy de Dôme : se chauffer avec la chaleur de la terre

Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 17 janvier 2017 à 18:15

Coupe de la terre
Coupe de la terre

La géothermie profonde arrive en Auvergne. Déjà bien développée en région parisienne, l'Etat a donné son feu vert à l'exploration des sous-sols de la Limagne. S'il se concrétise à l'horizon 2020, ce projet devrait concerner 15 communes de l'agglomération de Riom.

La géothermie consiste à utiliser la chaleur du manteau terrestre de la Terre pour produire de la chaleur et de l’électricité. Après une échographie du sous-sol, un forage est ensuite effectué à près de quatre kilomètres au dessous de la surface. Le sous-sol Auvergnat possède un potentiel géothermique important. Plus on descend en profondeur, plus la chaleur est intense, jusqu'à +6° tous les 100 mètres. Des échographies auront lieu au Nord-Est de Riom où les eaux souterraines avoisinent les 200°. Les forages devraient être réalisés sur une parcelle du parc d'activité, au nord est de Riom. Le projet, s'il se concrétise devrait apporter chaleur et électricité à 10 000 logements et entreprises de l'agglomération Riomoise.

Principe de la géothermie - Aucun(e)
Principe de la géothermie

Comment ça marche ? Deux forages sont effectués à 3 800 mètres de profondeur. L'eau chaude sous-pression est pompée à près de 200°, puis réinjectée refroidie après être passée dans la centrale géothermique. Le processus, très encadré par l'Etat est piloté par la DREAL Auvergne Rhône-Alpes (la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). Les deux entreprises chargées du dossier sont Electerre de Riom pour la partie montage du projet et Fonroche Géothermie de Pau pour la partie forage. Les études exploratoires doivent commencer cette année, si tous les feux sont au vert, la centrale géothermique de Riom devrait fonctionner en 2020. Le coût total de l'opération est estimé entre 60 et 75 millions.